Psychothérapies : quelle prise en charge ?

Qu'est-ce qui est pris en charge et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Où doit-on s'adresser ?

Rédigé le , mis à jour le

Psychothérapies : quelle prise en charge ?

Les réponses du Dr Alain Braconnier, psychiatre et psychanalyste et du Dr Aurélia Schneider, psychiatre et comportementaliste :

"La psychothérapie comportementale est prise en charge. Je suis médecin donc je vois des patients qui sont pris en charge avec des feuilles de soins.

"Il y a une différence entre les psychothérapies psychanalytiques qui s'inscrivent dans le champ de la médecine. C'est un traitement médical qui est psychologique. Pour les psychanalyses, il y a des prises en charge médicales. Mais la psychanalyse est considérée comme une approche qui aborde le sujet dans son ensemble et qui ne se situe pas seulement dans le champ du soin donc de la Sécurité sociale. Il y a aujourd'hui la possibilité de faire des psychanalyses dans des hôpitaux ou dans des centres où l'on est remboursé par la Sécurité sociale, mais la majorité des psychanalyses proprement dites ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale même quand elles sont faites par un psychiatre.

"C'est le psychiatre qui décide de l'indication d'une psychothérapie psychanalytique ou d'une psychanalyse. Mais si c'est une psychanalyse, il y a aura souvent un engagement personnel et on ne passera pas par le tiers qui est la Sécurité sociale."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Les réponses du Dr Alain Braconnier, psychiatre-psychanalyste et du Dr Aurélia Schneider, psychiatre-comportementaliste

Sponsorisé par Ligatus