Les chiens guides refusés dans plus de 25% des lieux ouverts au public

Plus de 25% des lieux ouverts au public refuseraient leur accès aux chiens guides d'aveugles, selon une enquête diffusée le 22 avril 2014 par plusieurs associations.

Rédigé le

Les chiens guides refusés dans plus de 25% des lieux ouverts au public
Les chiens guides refusés dans plus de 25% des lieux ouverts au public (Photo : © Boris Djuranovic - Fotolia.com)

Du 14 au 24 février 2014, 74 maîtres de chiens guides d'aveugles membre d'un réseau d'associations(1) ont contacté par téléphone plusieurs centaines de lieux ouverts au publics (cabinets de médecin, hôpitaux, piscines, salles de sport, parcs animaliers et parcs de loisirs), dans toute la France, pour demander s'il leur était possible "de venir accompagnés par leur chien".

Selon les chiffres présentés le 22 avril, sur 690 lieux testés, 182 "ont refusé catégoriquement l'accès au chien guide et à son maître" - soit 26,4% des établissements. Le taux de refus s'élève à 47,4% pour les piscines et 45,8% pour les salles de sport.

Des refus semblables ont été enregistrés dans 20 des 106 hôpitaux et cliniques testés, ainsi que dans 13 des 118 cabinets de médecins testés. Concernant les parcs de loisirs, 15 sites (sur 105) ont déclaré ne pas pouvoir laisser entrer l'animal. 19 parcs animaliers (sur 131) auraient également jugé impossible d'accueillir un non-voyant avec son chien guide.

Il est illégal de refuser l'accès aux chiens guides

Une précédente enquête, réalisée en 2013 par les mêmes associations, s'était concentrée sur l'accès aux commerces, aux services publics, aux lieux d'hébergements temporaires et aux transports. Près de 15% des lieux testés avaient posé des difficultés d'accès, au premier rang desquels les maisons d'hôtes (40,2%), les taxis (32,9%) et les hôtels (23,9%).

Les associations demandent la mise en place, dans l'ensemble des lieux publics, d'espaces "facilement accessible[s] pour le maître, où le chien guide se trouve[rait] en sécurité et reste[rait] sous la vigilance d'une personne." De tels espaces d'attente sont déjà proposés par de très nombreux sites dans toute la France.

Elles rappellent que, depuis 1987, la loi autorise l'accès des chiens guides dans tous les lieux ouverts au public. Cet accès est garanti sans surfacturation.

Le non-respect de cette disposition légale est passible d'une amende de 150 à 450 euros.

"Les maîtres de chiens [doivent trop souvent] justifier la présence de leur chien guide à leurs côtés, rappeler la loi, voire même apporter la preuve de leur déficience visuelle", déplorent les coordinateurs de l'enquête.

---
(1) L'enquête, intitulée "Accessibilité des chiens guides et de leurs maîtres", a été réalisée à l'initiative de l'Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides d'Aveugles (ANMCGA), la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles (FFAC) et les Écoles de chiens guides d'aveugles fédérées (ECGAF). 
 

VOIR AUSSI :

 

Sponsorisé par Ligatus