Greffe : toujours plus de donneurs vivants

Le nombre de greffes à partir de donneurs vivants a augmenté de 13,1% entre en 2012 et 2013, selon un communiqué de l'Agence de la biomédecine daté du 6 février 2014. Cette hausse confirme une tendance observée depuis 2009.

Rédigé le

Greffe : toujours plus de donneurs vivants
Greffe : toujours plus de donneurs vivants

"L'activité de greffe d'organes à partir de donneurs vivants connaît une forte augmentation en 2013 avec 414 greffes contre 366 en 2012", indique l'Agence de la biomédecine. En 2009, le nombre de greffes de donneurs vivants n'était que de 235.

Une des ambitions du plan greffe lancé en 2012 était précisément de développer les dons de personnes vivantes, toujours marginal en France par rapport à des pays anglo-saxons ou nordiques (Norvège et Royaume-Uni, par exemple).

La législation a été modifiée avec la loi bioéthique votée en 2011 pour permettre les dons de rein (ou de foie) par des amis ou des proches alors que la démarche était réservée jusqu'à alors à la famille au sens strict.

L'Agence de la biomédecine avait organisé à l'automne 2013 une campagne d'information sur les dons de reins à partir de personnes vivantes.

Le nombre de greffes de rein à partir de donneurs vivants est passé de 357 en 2012 à 401 en 2013, tandis que les greffes de foie à partir de vivants est passé de 9 à 13.

Les dons "du vivant" restent toutefois très minoritaires et n'ont représenté que 8% du total des greffes en 2013, constitués pour l'essentiel de dons de personnes décédées.

L'an passé, un total de 5.115 greffes ont été réalisées, soit une hausse de 1,8% sur un an, avec 3.069 greffes de reins (dont 401 de donneurs vivants), 1.239 greffes de foie (13), 410 greffes de coeur et 298 de poumons.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sites utiles :