1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Pénurie annoncée de vaccins contre l'hépatite A

Face au manque d'approvisionnement des vaccins contre l'hépatite A, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) rend un nouvel avis qui modifie le schéma vaccinal et apporte de nouveaux critères.

Rédigé le

Pénurie annoncée de vaccins contre l'hépatite A
Pénurie annoncée de vaccins contre l'hépatite A

L'agence du médicament (ANSM) a été informée que les stocks de vaccins contre l'hépatite A pour les adultes, prévus pour l'année 2016, ne pourront pas couvrir la totalité des besoins. Les vaccins à destination des adultes sont donc limités à la vente aussi bien en ville que dans les collectivités.

L'hépatite A est une maladie infectieuse du foie causée par un virus (VHA). Le plus souvent bénigne, son évolution peut être grave dans certains cas.

Le virus de l'hépatite A se transmet par l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés ou par contact direct avec une personne infectée.

L'hépatite A est l'une des principales maladies que le voyageur peut contracter, et qu'il peut éviter grâce à la vaccination.

Le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a indiqué que ce n'était pas le cas pour les vaccins concernant les enfants "bien que des tensions ponctuelles" puissent apparaître.

Le HCSP indique qu'il n'y aura plus de rappel chez ceux qui ont déjà reçu une dose. Cette mesure concerne également les personnes qui sont à nouveau exposées. Seules les personnes immunodéprimées échappent à cette règle.

Des règles très strictes définissent les personnes à vacciner en priorité

Les enfants d'un an et plus, nés de parents issus de pays à fort risque endémique, seront vaccinés en priorité s'ils vont faire un séjour dans leur pays d'origine. Les personnes de l'entourage d'un ou plusieurs cas confirmés, les voyageurs qui séjournent dans des pays où les conditions comportent un risque élevé de contamination et les personnes immunodéprimées seront vaccinées en priorité.

Pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, les adultes nés avant 1945 et les personnes atteintes de mucoviscidose ou atteintes de pathologies susceptibles d'évoluer vers une hépatopathie chronique, une sérologie prouvant l'absence d'immunité sera réalisée. 

Ni des doubles doses de vaccins pédiatriques pour vacciner les adultes, ni le vaccin combiné hépatite A et B ne sont conseillés par la HCSP car les stocks ne permettent pas de suffire au manque de vaccins contre l'hépatite A.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr