1. / Se soigner
  2. / Hôpital

Enquête de santé : "Faut-il fermer les hôpitaux et les maternités de proximité ?"

Concarneau, Moissac, Pithiviers, Valognes… Partout en France, les fermetures de services d'urgences, de chirurgie et de maternités se multiplient depuis une vingtaine d'années. Trop petites, ces structures ne seraient pas en mesure d'assurer des soins de qualité et mettraient en danger la vie des patients. Faut-il opposer proximité et sécurité ? À terme, les hôpitaux et les maternités de proximité sont-ils condamnés ? "Faut-il fermer les hôpitaux et les maternités de proximité ?", un documentaire et un débat diffusés en direct mardi 10 mai à 20h45 sur France 5.

Rédigé le , mis à jour le

Enquête de santé : "Faut-il fermer les hôpitaux et les maternités de proximité ?"

Pour qu'un hôpital ait l'autorisation de fonctionner, les autorités sanitaires ont décrété qu'il devait réaliser chaque année un nombre minimum d'actes : 2.101 opérations chirurgicales, 300 accouchements et 10.000 passages aux Urgences. En dessous de ces seuils, la sécurité des patients ne serait plus garantie. Mais qu'en est-il lorsque des patients doivent parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour rejoindre un hôpital ? L'allongement des distances ne fait-il pas courir un risque en cas d'urgence ?

Dans cette politique de restructuration, ce sont les maternités qui ont été le plus touchées. Depuis le milieu des années 1970, deux tiers d'entre elles ont fermé. Mais n'est-on pas allé trop loin ? Car la dispersion croissante des maternités augmente le risque de souffrance fœtale et d'accouchement sur le bord des routes.

La disparition des hôpitaux et des maternités de proximité est-elle l'assurance d'une meilleure sécurité des soins ou la marque d'un désengagement de l'Etat ?

VOIR OU REVOIR L'EMISSION

Les invités :

  • Hélène DERRIEN, présidente de la Coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité
     
  • Dr Loïc PEN, chef du service des urgences à l'hôpital de Creil-Senlis
     
  • François MALYE, journaliste au Point
     
  • Dr Jean-Yves GRALL, directeur général de l'Agence Régionale de Santé du Nord-Pas-de-Calais, Picardie

 


En partenariat avec Notre Temps