1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / AVC, rupture d'anévrisme

Hérédité, stress, arythmie... : quels sont les facteurs de risque de l'AVC ?

Ma mère a fait un AVC sans conséquences, son jeune frère, lui, en est décédé. Ai-je des risques ? Est-ce héréditaire ou génétique ? On m'a diagnostiqué une tumeur bénigne au cerveau (du tronc cérébral gauche). J'ai des maux de tête 24 heures sur 24, est-ce que je risque un AVC ? Le stress favorise-t-il les AVC ? Quand on souffre d'arythmie cardiaque avec une tension et un pouls bas, risque-t-on de faire un AVC ?

Rédigé le , mis à jour le

Hérédité, stress, arythmie... : quels sont les facteurs de risque de l'AVC ?

Les réponses avec le Pr Mikael Mazighi, neurologue :

"Il peut y avoir une histoire familiale ou un terrain génétique. Et c'est souvent quand l'AVC survient à un âge jeune, avant 55 ans. Dans ce cas, il faut se poser la question d'une histoire familiale.

"Le mal de tête lié à un AVC doit être brutal. Le mal de tête s'installe d'une seconde à l'autre, c'est vraiment très brutal. Ce n'est pas un mal de tête qui s'installe progressivement habituellement.

"Le style de vie a une influence : le stress, les insomnies… Qui dit stress, dit augmentation de la pression artérielle… C'est un élément indirect qui finit par un effet domino à jouer sur le risque de survenue d'un accident vasculaire cérébral.

"Un certain type d'arythmie cardiaque est en effet une cause d'infarctus du cerveau. C'est donc une situation à risque."

Sponsorisé par Ligatus