Fumer double le risque d'anévrisme de l'aorte abdominale

La dilatation progressive de l'artère abdominale peut atteindre des proportions dangereuses (anévrisme), associées à un risque important de rupture. Selon une étude nord-américaine, les fumeurs présentent deux fois plus de risque d'anévrisme de cette artère que les non-fumeurs.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
À gauche, artères saines quittant le coeur. À droite, anévrisme au niveau de l'artère abdominale. (crédits : Allodocteurs.fr, d'après NIH)
À gauche, artères saines quittant le coeur. À droite, anévrisme au niveau de l'artère abdominale. (crédits : Allodocteurs.fr, d'après NIH)

Le tabac, le surpoids, ou le manque d’exercice physique ont un effet délétère sur les artères cardiaques, augmentant le risque d’infarctus. Mais ils menacent également une autre artère majeure - l’aorte abdominale - et entraînent sa dilatation progressive.

Lorsque le diamètre de l’aorte a augmenté de 50%, on parle d’anévrisme.

Si le diamètre de cette artère dépasse cinq centimètres (plus du double de sa taille normale), le risque de rupture est considéré comme très important. Il est alors indispensable d’intervenir chirurgicalement pour renforcer l’artère, notamment par la pose de tubes qui rétablissent un circuit de circulation sanguine normal.

Il est important de diagnostiquer par échographie, l’élargissement de l’aorte avant une telle rupture. Une récente étude nord-américaine, portant sur le suivi d'adultes de plus de 45 ans durant 24 ans, a confirmé l’intérêt d’un dépistage ciblé des fumeurs. Pour 15.792 individus enrôlés entre 1987 et 1989, le risque d'anévrisme durant la durée de l'étude était de 5,6%... risque qui atteignait 10,5% dans le sous-groupe des individus fumeurs.

Rares avant 60 ans, les anévrismes de l'aorte abdominale concerneraient environ 8% de la population masculine après cet âge (lle nombre de femmes concernées est environ quatre fois inférieur). Au Royaume-Uni, une échographie abdominale régulière est préconisée pour tous les hommes de plus 65 ans. En France, pour les raisons évoquées plus haut, cette recommandation concerne surtout les fumeurs. En cas d'antécédents familiaux, certains spécialistes encouragent toutefois un dépistage dès 50 ans.

Étude : Lifetime Risk and Risk Factors for Abdominal Aortic Aneurysm in a 24-Year Prospective Study. The ARIC Study (Atherosclerosis Risk in Communities). W.Tang et al. Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology, 10 nov 2016. doi:10.1161/ATVBAHA.116.308147  

L'aorte abdominale qui débute à hauteur du diaphragme, permet l’irrigation de l’ensemble des organes abdominaux par l’intermédiaire de nombreux vaisseaux sanguins.