Cancer colorectal : quand se faire dépister en cas d'antécédent familial ?

Ma grand-mère paternelle est décédée d'un cancer colorectal ; devrais-je me faire dépister sans attendre d'avoir 50 ans ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Pascal Burtin, gastro-entérologue et oncologue :

"Quand on a un seul antécédent dans la famille, ce n'est pas une indication à faire un dépistage endoscopique avant l'âge de 50 ans. Ensuite, tout dépend de l'âge de la personne qui a été atteinte. Actuellement on considère que le risque est particulièrement élevé lorsque le sujet atteint par le cancer avait moins de 50 ans. Et on dit d'une manière générale qu'il faut faire la première coloscopie pour les membres de la famille dix ans avant l'âge du premier atteint. Si son parent avait 50 ans, il faudrait faire une coloscopie à l'âge de 40 ans.

"Il existe deux types de dépistage : il y a le dépistage individuel et le dépistage de masse. Le dépistage individuel repose sur la coloscopie, c'est-à-dire que la coloscopie est le meilleur examen qui permet le meilleur diagnostic actuellement. Le dépistage dit de masse ou collectif est aussi appelé dépistage organisé du cancer colorectal. Ce dépistage s'adresse à une population non symptomatique. Il ne faut donc pas se tromper de test, on ne fait pas un test de dépistage comme l'Hémoccult ou le test immunologique à une personne qui a des symptômes. Cela s'adresse à une population qui spontanément n'accepterait pas de faire une coloscopie alors qu'elle n'a pas de symptômes."