1. / Grossesse - Enfant
  2. / Procréation
  3. / Fertilité, infertilité

Royaume-Uni : ils gagnent une FIV et donnent naissance à un enfant!

Le petit Callum est né le 11 juillet grâce à une fécondation in vitro. Rien d'exceptionnel, si ce n'est que les parents ont gagné cette FIV à un concours! Le couple de Britanniques essayait d’avoir un enfant depuis des années.

Rédigé le , mis à jour le

Royaume-Uni : ils gagnent une FIV et donnent naissance à un enfant!
Crédits photo : © Pixabay / pexels

Ils n’ont gagné ni chèque cadeau, ni voiture, ni vacances... mais une chance de donner naissance à un bébé. Della McGill et Ryan Cunningham ont remporté un concours organisé par un magazine spécialisé, a indiqué la BBC sur son site. La FIV a fonctionné et Callum est né en juillet 2019.

"Nous ne pouvons pas croire que Callum est à nous, que nous ne devons pas le rendre à qui que ce soit, a expliqué la jeune maman. Je suis tellement habituée à tenir le bébé de quelqu'un d'autre, à le lui rendre, afin que sa mère puisse s'en occuper. Maintenant c’est moi qui doit prendre soin de Callum. Je suis la personne qui le connaît le mieux." 

Della McGill a aussitôt remercié les organisateurs du concours créé pour marquer les 40 ans de la FIV : "Ils nous ont offert la perfection."

À lire aussi : "infertilité féminine : de la stimulation à la fécondation"

De multiples tentatives

Cette femme de 36 ans a espéré ce bébé pendant des années et traversé plusieurs épreuves. Une grossesse extra-utérine en 2016 nécessite une intervention chirurgicale pour lui retirer une trompe de Fallope. Elle tombe enceinte l’année suivante mais c’est une nouvelle grossesse extra-utérine, un nouvel echec.

Le couple décide de tenter une FIV. En Irlande du Nord où ils résident, la NSH, l’équivalent de la sécurité sociale, rembourse deux tentatives : un transfert d’embryon frais et un transfert d’embryon congelé. Della et Ryan n’ont jamais fait congeler d’embryons. Ils n'ont donc qu'une seule chance. Au Royaume-Uni, la FIV affiche un taux de réussite de 23 % pour les femmes de 35 à 37 ans.

Un concours organisé pour les 40 ans de la FIV

Pendant ce temps, Della participe au concours organisé par le magazine IVFbabble. Quand elle apprend que son essai de FIV est un échec, la jeune femme relit attentivement les conditions du concours. Elle s’aperçoit que les deux membres du couple peuvent s’inscrire et encourage Ryan à remplir le formulaire.

Parallèlement, les deux Britanniques mettent toutes les chances de leur côté et font appel à la famille et aux amis pour rassembler la somme qui leur permettra de faire appel à une clinique privée. Un forfait de 15 000 £.

C'est dans la salle d’attente pour une consultation, que la nouvelle tombe. Ryan a gagné le concours. "On nous a offert un cycle gratuit de FIV à la clinique GCRM ​​de Glasgow, comprenant tous les médicaments nécessaires. Cela valait environ 6 000 à 7 000 £. Il y avait 6 000 participants. Nous ne pouvions pas le croire", a indiqué Della McGill.

À lire aussi : "Fécondation in vitro : un test pour plus d'efficacité"

L'accès à la FIV moins évident outre-Manche

Au Royaume-Uni, l’accès à la FIV est globalement moins aisé qu’en France. Un organisme national (NICE) fait des recommandations quant aux conditions d’accès aux traitements remboursés par l’assurance-maladie.

Une femme de moins de 40 ans doit donc pouvoir bénéficier de 3 essais de fécondation in vitro si :

  • cela fait deux ans qu’elle a des rapports sexuels réguliers non-protégé, sans succès.
  • Douze tentatives d’insémination artificielle ont été infructueuses.

Pour une femme entre 40 et 42 ans, la sécurité sociale ne rembourse qu’une seule tentative, seulement si c’est sa première. Elle doit remplir les mêmes conditions citées plus haut et avoir une réserve ovarienne satisfaisante.

Seulement il ne s’agit que de recommandations. Les instances locales de l’assurance-maladie sont libres de choisir les conditions d’accès à la FIV et d’ajouter d’autres critères.

Dans certaines régions, le remboursement n’est possible que si la demandeuse :

  • n’a aucun enfant
  • ne fume pas
  • n’est pas en surpoids
  • a moins d’un certain âge. Parfois 35 ans.

Enfin, il arrive qu’un seul essai de FIV soit remboursé au lieu des trois recommandés par la NICE. C’est le cas de Della en Irlande du Nord.

Exception française

La France constitue une exception européenne. Les actes d’assistance médicale à la procréation (AMP) sont pris en charge à 100% par l’assurance-maladie, après un accord préalable de la caisse, jusqu’au 43e anniversaire de la mère, pour un maximum de :

  • 6 inséminations artificielles
  • 4 fécondations in vitro

Le coût moyen pour la Sécurité Sociale d'un cycle de FIV complet est d'environ 4100€ quand il est en moyenne à 5000£ outre-Manche, soit environ 5500€.

 

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr