1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho

Un café pour vaincre la solitude

Depuis 1946, l’association les Petits Frères des Pauvres lutte contre l’isolement des personnes âgées, notamment les plus démunies. Et depuis 20 ans, ils tiennent un café dans le 17e arrondissement de Paris.

Rédigé le , mis à jour le

Un café pour vaincre la solitude

Le Café des Petits Frères est un bistrot unique à Paris, ouvert à tous depuis 1996, grâce à 35 bénévoles de l'association des Petits Frères des Pauvres.
On y trouve les boissons les moins chères de Paris : 50 centimes le jus d'orange, 45 centimes le café mais surtout beaucoup de convivialité : "Le but de ce café, c'est d'accueillir tout le monde dans la diversité et faire ce qu'on appelle des 'petites ruptures de solitude', c'est-à-dire que quand les gens viennent ici, c'est pour parler et nous on est tous bénévoles, on a une disponibilté qu'existe pas dans les autres cafés" explique Martine Morel, la responsable du lieu.

Pierre, 73 ans, Albert, 85 ans, André et Xavier s'y retrouvent régulièrement pour discuter de leur passion pour la lecture. Ces moments de convivialité peuvent paraître banals mais pour le bénévole Xavier de Roquemaurel, ces moments d'échanges sont de plus en plus rares dans les grandes villes : " Autrefois dans les vilages, les gens se retrouvaient dans les cafés, tout le monde se connaissait, se parlait. Mais maintenant, à mon avis, dans un café c'est fini. Les gens souvent sont seuls à leur table." Au café des Petits Frères, au contraire, les clients prennent leur temps et grâce à ce lieu, l'association espère lutter contre le sentiment d'isolement ressenti par plus de 4 millions 600 000 seniors en France.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr