1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Pesticides

Procès Roundup : réduction de peine pour Monsanto

Le 25 juillet dernier, une juge californienne a fortement diminué le montant des dommages dus par Monsanto au couple américain Pilliod.  

Rédigé le

Procès Roundup : réduction de peine pour Monsanto
Photo credit : msdonnalee on VisualHunt / CC BY  

En mai dernier,  Alva (76 ans) et Alberta (74 ans) Pilliod avaient remporté leur procès contre Monsanto. Les « dommages punitifs » à l’encontre du fabricant de désherbant s’élevaient alors à plus de 2 milliards de dollars. Aujourd’hui diminuées, les indemnités accordées au couple s’élèvent désormais à 86,7 millions de dollars.

Le couple accusait Monsanto d’être à l’origine de leurs cancers, depuis 1982, ils utilisaient du Roundup. Depuis respectivement 2011 et 2015, Alva et Alberta Pilliod souffrent d’un lymphome non-hodgkinien. 

Peine allégée mais verdict confirmé

Si la juge a largement diminué la peine financière, sur le fond elle confirme le verdict.  

Winifred Smith a refusé au spécialiste américain des pesticides un nouveau procès. Elle estime que le jury d'Oakland, dans sa décision rendue en mai, "a trouvé des preuves" à l'appui du fait que le Roundup "a causé le cancer des Pilliod".

La juge s’est aussi attardée sur la "malveillance" reprochée à Monsanto, qui n'a cessé "de tenter d'influencer la littérature scientifique pour empêcher que les inquiétudes soulevées en interne n'atteignent le grand public". "Dans cette affaire, il y a des preuves claires et convaincantes des efforts deMonsanto pour entraver, décourager ou déformer l'investigation scientifique", insiste la magistrate californienne, (source AFP)

Dans un communiqué de presse, Bayer a déclaré que ce nouveau jugement était : « un pas dans la bonne direction ». Dans le même temps, le groupe chimique et pharmaceutique allemand a annoncé son intention de faire appel, rappelant que la dangerosité du glyphosate n’avait toujours pas été prouvée.

D'autres procès réévalués

Ces dommages ne sont pas les seuls à avoir été revu à la baisse. En effet, deux autres condamnations liées au glyphosate ont été réévaluées. Le jardinier Dewayne Johnson qui devait être indemnisé de 289 millions va finalement recevoir 78 millions de dollars de la part de Monsanto, et le retraité Edwin Hardeman sera indemnisé de 25 millions contre 80 millions de dollars initialement.

 

L'avenir judiciare de Monsanto

Fin avril, aux Etats-Unis, 13400 procédures visant le glyphosate étaient enregistrées. Mais les plaintes ne cessent d’être déposées, aujourd’hui Monsanto doit désormais faire face à 18400 procédures judiciaires.

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr