Haute-Normandie : une campagne de vaccination réussie contre la méningite B

Depuis 2006, il existe un vaccin contre la méningite B. Mais les autorités sanitaires françaises limitent son utilisation aux situations d'épidémies locales. C'est le cas de la Haute-Normandie, où les familles ont été directement touchées par la maladie et en première ligne dans cette campagne de vaccination.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La bactérie à méningocoque B a provoqué plusieurs décès en Haute-Normandie et déclenché une campagne de vaccination depuis 2006. Certains habitants de la région se sont toutefois montrés réfractaires à ce vaccin qui ciblait le méningocoque B14, responsable de l'épidémie dans cette région.

"On expliquait aux parents que le vaccin était le seul moyen pour protéger des méningites présentes dans le secteur. On était la seule région où l'on pouvait vacciner car le vaccin n'était pas commercialisé [ailleurs]", raconte Dr Olivier Duprez, médecin généraliste en Seine-Maritime.

Malgré les réticences exprimées au départ, la campagne de vaccination a porté ses fruits. "La période critique se situe entre 2003 et 2010. On avait environ 37 cas annuels. Et environ 5 décès chaque année en moyenne. Depuis 2010, on a eu 17 cas en moyenne avec un seul décès en moyenne", explique Benoît Cottrelle, chef du pôle veille et sécurité sanitaire, Agence régionale de santé de Haute-Normandie (76).

Des résultats obtenus grâce à la vaccination d'au moins la moitié des nourrissons, enfants et jeunes jusqu'à 24 ans. Depuis 2013, un nouveau vaccin contre la méningite B est disponible en pharmacie. Mais la rareté de cette forme de méningite ne permet pas d'exiger du laboratoire des preuves d'efficacité à long terme.

Les autorités sanitaires craignent que des enfants vaccinés en dehors d'une épidémie contractent quelques années plus tard la méningite. Cela ruinerait la confiance dans ce vaccin et aggraverait des réticences déjà importantes envers la vaccination. 

VOIR AUSSI

 


La méningite est une inflammation des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière, qui peut être particulièrement sévère et même fatale lorsqu'elle est provoquée par une famille de bactéries : les méningocoques. Les souches B, C, Y et W sont les plus fréquentes en France.