Alimentation : diminuer la viande et privilégier les légumineuses

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) a mis à jour ses recommandations.  Elle conseille notamment de réduire la consommation de viande rouge, et d’augmenter celle de céréales complètes.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Depuis 2010, la part de faibles consommateurs de fruits et légumes augmente chaque année.
Depuis 2010, la part de faibles consommateurs de fruits et légumes augmente chaque année.

L’ANSES recommande de consommer des féculents chaque jour et de se tourner vers les céréales complètes : pain complet, pâtes complètes, riz complet…

L’agence sanitaire conseille de consommer davantage de légumineuses. Bref, des légumes secs. Lentilles, pois cassés, mogettes de Vendée, ou fèves sont autant d’aliments à privilégier.

"Alpha-linolénique" : derrière ce mot, se cachent par exemple l’huile de noix ou de colza. L’acide alpha-linolénique est un acide gras essentiel qui appartient aux oméga-3. Ceux-ci permettraient de réduire les maladies cardiovasculaires.

La formule « 5 fruits et légumes » par jour demeure d’actualité mais l’ANSES recommande de privilégier les légumes.

La consommation de viande hors volaille, c’est-à-dire le porc, le bœuf, l’agneau, ne doit plus excéder 500 grammes par semaine. Cela équivaut à environ cinq steaks hachés par semaine. L’ANSES rappelle aussi « l’intérêt d’une consommation de poissons, dont un poisson gras », deux fois par semaine.

L’agence sanitaire recommande de « réduire considérablement » la consommation de charcuterie à 25 grammes quotidiens, soit une tranche de jambon blanc, par jour.

L'Anses conseille de limiter la prise de boissons sucrées (sodas, nectars et jus de ruits) à moins d'un verre par jour.

 

L’agence sanitaire pointe encore « les excès de consommation » du sel et du sucre.