SEP : l'évolution de la maladie passe-t-elle forcément par une paralysie ?

L'évolution de la maladie passera-t-elle forcément par une paralysie et donc une vie en fauteuil roulant ?

Rédigé le , mis à jour le

SEP : l'évolution de la maladie passe-t-elle forcément par une paralysie ?

Les réponses avec le Pr Catherine Lubetsky, neurologue au groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière :

"Les paralysies qui vont et viennent, sont caractéristiques de la maladie. Des lésions vont détruire la gaine de myéline, et ensuite l'inflammation disparaît. On accélère la disparition de l'inflammation avec les corticoïdes. Et ensuite les capacités de réparation se mettent en branle et la récupération peut avoir lieu. Cette évolution de la maladie avec des poussées qui s'améliorent complètement ou presque complètement est habituelle dans la première partie de la maladie.

"Une gaine de myéline met quelques jours à se régénérer. On pensait que cela mettait plusieurs semaines, mais dans des modèles expérimentaux récents, des données laissent penser que la régénération de la gaine de myéline peut être très rapide. Il y a plusieurs réflexions thérapeutiques actuellement et même des perspectives de développements d'essais thérapeutiques sur cette réparation qui devraient voir le jour dans les semaines ou mois qui viennent."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :