Santé et travail : faut-il tout dire à l'employeur et à Pôle emploi ?

Sommes-nous obligés de tout dire à notre employeur ? Doit-on lui dire qu'on est atteint d'un cancer par exemple ou d'une autre maladie ? Et à Pôle emploi ? Qu'apporte le statut de travailleur handicapé ?

Rédigé le , mis à jour le

Santé et travail : faut-il tout dire à l'employeur et à Pôle emploi ?

Les réponses avec le Dr Martine Keryer, médecin du travail, et avec Anne-Sophie Tuszynski, cofondatrice de l'association Cancer@work :

"On n'est absolument pas obligé de dire les choses quand on a eu un cancer par exemple ou une autre pathologie. C'est le secret médical. C'est à la libre appréciation des personnes."

"La santé appartient au salarié et uniquement au salarié, et surtout il ne faut pas dire à son supérieur hiérarchique systématiquement ce qu'il en est."

"Parler de sa maladie peut aussi aider la personne dans certaines conditions. Les conséquences d'un cancer peuvent amener vers une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé. Il appartient à chaque personne de peser le pour et le contre et de voir ce qu'elle a envie de dire et ce que cela peut induire pour elle. Il est important qu'elle ait à disposition les informations qui vont lui permettre de faire le choix."

"Il existe auprès de Pôle emploi des conseillers spécialisés pour le maintien dans l'emploi, des personnes reconnues travailleurs handicapés. En parler à Pôle emploi peut donc être un avantage.

"Le statut de travailleur handicapé apporte au salarié la possibilité d'aménager son poste de travail. À partir du moment où il y a besoin de finance, l'employeur aura le financement donné par l'AGEFIPH. Cela permet de financer l'aménagement du poste de travail. Mais ce n'est pas une garantie, ni une protection du salarié."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :