Anesthésistes et addictions : quelles solutions ?

Selon plusieurs études, les médecins anesthésistes-réanimateurs sont particulièrement sujets aux conduites addictives. Une ligne d'écoute anonyme a été mise en place il y a un an par le collège de la profession pour aider les confrères qui se battent avec une dépendance. 

Rédigé le

Anesthésistes et addictions : quelles solutions ?

Avec les cadences soutenues, les problèmes organisationnels ou encore le manque de personnel, la profession d'anesthésiste-réanimateur est sous pression. Ce stress peut engendrer des problèmes d'addiction. En 2005, un anesthésiste sur dix était en état d'abus ou de dépendance à une drogue. Et parmi eux :

  • 59% d'abus l'alcool ;
  • 41% d'abus de tranquillisants ;
  • 6% d'abus de cannabis.

Pour combattre ces problèmes de dépendance, le Collège français des anesthésistes-réanimateurs a mis en place sur son site Internet des auto-tests thématiques à réaliser de manière anonyme, pour évaluer ses addictions. Depuis un an, une ligne d'écoute a aussi été mise en place avec un numéro Vert (0800 00 69 62) de soutien psychologique. Une vingtaine de psychologues se relayent 24h/24 pour aider les praticiens en détresse.

VOIR AUSSI :