Grossesse : une transformation jusqu'au bout des orteils

Grossesse : une transformation jusqu'au bout des orteils

 Une étude, publiée dans la revue American Journal of Physical Medicine and Rehabilitation, montre que les pieds des femmes enceintes peuvent s'allonger jusqu'à 1 centimètre, au cours de la première grossesse.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les femmes enceintes peuvent voir leurs pieds grandir...  Au cours du premier trimestre de grossesse, la structure des pieds des futures mères change. Cette observation a fait l'objet d'une étude publiée dans la revue American Journal of Physical Medicine and Rehabilitation.

Parti du constat que les femmes enceintes s'interrogent souvent sur les changements qu'une grossesse opère sur leur pointure, le Dr Neil Segal, spécialiste en orthopédie et professeur à l'université de l'Iowa, a entrepris de mesurer les pieds de 49 femmes enceintes, pendant le premier trimestre de leur grossesse et cinq mois après la naissance de leur enfant. La voûte plantaire perd alors en profondeur et en rigidité sous l'effet de la grossesse. Ainsi, 60% à 70% d'entre elles présentent des pieds plus longs et plus larges, après l'accouchement.

Deux hormones sont en causes

"Pendant la grossesse, les ligaments des pieds s'assouplissent sous l'effet conjugué de deux hormones, l'œstrogène et la relaxine, dont la production est maximale à 12 semaines. Ce pied devenu plus malléable se voit appliquer de nouvelles forces du fait du déplacement du centre de gravité de la femme enceinte vers l'avant à mesure que son ventre grossit", explique le Dr Segal au journal Le Figaro, dans son édition en ligne du 8 mars 2013.

Selon le Pr Christian Mazel, chirurgien orthopédiste, cet affaissement des ligaments n'est pas propre à une grossesse, il s'établit tout au long de la vie d'une femme, la grossesse ne représente alors qu'un pic et non un facteur : "la relaxine est une hormone qui assouplie les tissus, par conséquent, au cours d'une grossesse, l'affaissement des ligaments est un phénomène normal et global qui s'étend sur tout le corps".

Un phénomène irréversible ?

Les modifications musculo-squelettiques observées chez les femmes enceintes au niveau des poignets et de la colonne vertébrale disparaissent trois mois après la naissance, or celles constatées au niveau des pieds persistent cinq mois après l'accouchement. "Le poignet et la colonne vertébrale ne supportent pas le poids du corps, ainsi, ils peuvent facilement se remettre en place", explique le Pr Christian Mazel.

Le Dr Segal prévoit de poursuivre ses recherches car ces changements au niveau des pieds peuvent selon lui contribuer à un risque accru de troubles locomoteurs. Pour autant, "ces modifications ne métamorphosent pas la marche des femmes, il faut juste porter une bonne paire de chaussures", conclut le Pr Mazel.

Etude source : "Pregnancy Leads to Lasting Changes in Foot Structure", American Journal of Physical Medicine & Rehabilitation, March 2013, doi: 10.1097/PHM.0b013e31827443a9