Minute Docteur ! L’apnée du sommeil a-t-elle changé le cours de l’Histoire ?

L'étude et l'intérêt de l'apnée du sommeil datent des années 60. Au 18ème ce syndrome est appelé "tombée de la luette". Un homme connu de tous en souffrait et ça n’a pas été sans conséquence !

Rédigé le

Napoléon Ier était un oiseau de nuit, un petit dormeur. L’empereur souvent fatigué, aurait connu de nombreux problèmes de santé, avérés ou non comme des troubles bipolaires, de l'épilepsie, des douleurs à l’estomac…  

Napoléon Ier, cet oiseau de nuit

Il souffrait également d’apnée du sommeil !  C’est en tout cas l’hypothèse de nombreux médecins aujourd’hui. Il n’y a qu’à le regarder avec son menton en arrière, son cou court et plutôt gros, une petite brioche qui s’épaissit d’année en année et une déviation de la cloison nasale.

Beaucoup d’indices qui conduisent à l’apnée du sommeil. Celle de l’Empereur aurait même changé le cours de l’Histoire. 

Une histoire de somnolence

Ses biographes racontent que Napoléon, victimes de ses courtes nuits (hachées par ses apnées...),  s’endormait partout, tout le temps, en plein Conseil d’État ou même devant ses généraux. 

Le Général Bonaparte était si fatigué qu’il se serait même endormi en pleine bataille de Leipzig en 1813, ce sont les explosions qui l’auraient réveillé ! Pour Napoléon, les nuits ne portaient pas tellement conseil.

Selon certaines théories, les somnolences auraient mené ce fin stratège militaire à commettre des erreurs  comme par exemple envahir la Russie à pieds et à cheval par -39c°. C'est la fameuse Bérézina.