Un agent anti-moisissures va être interdit

Une substance chimique utilisée comme fongicide par des industriels chinois va bientôt être interdite en Europe. Elle avait provoqué de graves réactions allergiques chez plusieurs consommateurs.

Rédigé le , mis à jour le

Il y a quelques années, en 2008, des maux étranges avaient envahi la peau de certaines personnes en France et en Europe. Des brûlures, des allergies graves, des symptômes cutanés aigus. Très vite, le point commun de ces patients éparpillés en France était révélé : leur canapé. Acheté dans une grande surface de mobilier, ces canapés étaient fabriqués en Chine. Ils comportaient dans leurs tissus un anti-moisissure puissant : le diméthylfumarate (DMFu).

Cette substance très appréciée des industriels chinois est reconnue pour être un agent polluant et un fort allergisant. Mais la commission européenne a tranché : elle va être interdite. La France a demandé via l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) la mise en place d'une procédure de restriction du DMFu dans le cadre du règlement européen sur les substances chimiques (REACH).

L'objectif de cette procédure est clair : faire interdire durablement l'utilisation de cette substance. D'après l'ANSES, la décision devrait être prise très vite, "d'ici la fin de l'année 2011 ou tout début 2012". On le retrouve dans beaucoup de produits manufacturés en provenance de Chine : l'ameublement, mais aussi dans les chaussures en faux cuirs qui pullullent dans les boutiques bon marché. Son effet allergène avait bien été constaté et prouvé, mais selon l'ANSES, cet antifongique a en plus le pouvoir de se diffuser car il est extrêmement volatil. Par contre, le DMFu ne présenterait aucun risque cancérogène. L'an dernier, entre janvier 2009 et février 2010, 134 nouveaux signalements de réactions allergiques ont été enregistrées.

Pour en savoir plus

Sponsorisé par Ligatus