Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 1 octobre 2014 à 20h17
Mon compte

  >     >  Hystérectomie, l'ablation de l'utérus

Hystérectomie, l'ablation de l'utérus

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 9 décembre 2008, mis à jour le 31 mars 2014

80.000 hystérectomies par an ont lieu, surtout pour des femmes entre 40 et 55 ans. Dans quels cas doit-on procéder à l'ablation de l'utérus ? Peut-on encore avoir une vie sexuelle après cette intervention ? Quelles sont les techniques actuelles les moins invasives ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'hystérectomie ?


Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent l'hystérectomie.

L'utérus fait partie de l'appareil génital féminin. C'est une cavité creuse de forme triangulaire, dans le prolongement du vagin. L'utérus possède un col et un corps. En haut, se situent les cornes utérines qui débouchent sur les trompes de Fallope conduisant aux ovaires. L'utérus a un rôle essentiel dans la fonction reproductrice chez la femme puisque c'est au niveau de sa muqueuse que va se fixer et se développer l'embryon puis le fœtus pendant la grossesse.

L'utérus peut être touché par de nombreuses pathologies gynécologiques. Trois quarts des hystérectomies sont réalisées du fait d'un fibrome, une tumeur non cancéreuse, dont la gravité est très variable. Cela ne veut absolument pas dire que tous les fibromes impliquent une telle opération, seulement les plus importants. Ces fibromes sont souvent associés à une autre maladie, l'endométriose. En cas d'endométriose, les cellules de l'endomètre se détachent de l'utérus et migrent pour se fixer dans d'autres organes, comme les ovaires, ce qui peut provoquer des saignements.

D'autres causes peuvent justifier une hystérectomie. Parmi les 80.000 interventions pratiquées en France, 10.000 sont réalisées pour traiter un cancer ou une descente d'organes (un prolapsus).

Plusieurs types d'interventions sont possibles. Soit on retire seulement l'utérus, soit, et c'est le plus fréquent, on enlève aussi le col utérin, il s'agit alors d'une hystérectomie totale. Dans certains cas, il peut être nécessaire de réaliser l'ablation des ovaires et des trompes en plus de l'utérus et du col, on parle d'hystérectomie totale avec annexectomie.

 


Pourquoi retirer l'utérus ?


Lorsque les fibromes provoquent des douleurs et des saignements abondants, une hystérectomie peut être effectuée.

Pour les jeunes patientes, l'ablation de l'utérus signifie la fin de la possibilité de porter un enfant. En revanche, le cycle hormonal peut être conservé lorsque les ovaires sont laissés en place, et la lubrification du vagin aussi. La vie sexuelle n'est donc pas modifiée.

Les femmes qui subissent une hystérectomie ont souvent des difficultés à accepter l'opération. Elles ont l'impression de perdre leur féminité. Mais pour d'autres, quand la gêne était très importante, il peut s'agir d'une véritable délivrance.

Que ce soit pour des fibromes, de l'endométriose ou un cancer, l'hystérectomie s'avère parfois être la meilleure solution thérapeutique, mais ce n'est pas une décision qui est prise à la légère. Il est important pour les femmes de se faire suivre régulièrement par un gynécologue afin de dépister d'éventuelles pathologies gynécologiques.


Hystérectomie : techniques et méthodes


Attention, images d'intervention chirurgicale : l'hystérectomie par cœlioscopie n'est possible qu'à certaines conditions

On peut retirer l'utérus de plusieurs manières. L'ancienne méthode nécessite d'ouvrir le ventre. C'est la voie abdominale ou laparotomie. Elle laissera une cicatrice à vie.

La cœlioscopie est aussi possible. L'incision est alors très petite.

Depuis les années 90, on privilégie l'hystérectomie par les voies naturelles, c'est-à-dire le vagin. Elle est moins invasive et beaucoup plus confortable pour les patientes. Des saignements sont courants ensuite pendant quelques jours, parfois suivis de pertes durant un mois.

Il est interdit d'avoir des rapports sexuels pendant au moins un mois et les efforts importants doivent aussi être limités. L'opération par voie vaginale nécessite un arrêt de travail d'environ quatre semaines.


En savoir plus sur les pathologies de l'utérus


Sur Allodocteurs.fr :






Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9 
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@cénine : l'hystérectomie subtotale signifie que le corps de l'utérus est enlevé et qu'on laisse le col.Les complications son très rares.
Citer
Cénine
Bonjour, Dans le cas d'une hystérectomie subtotale, l'utérus doit être rattaché pour ne pas risquer un prolapsus ou ce n'est pas nécessaire ? Y a-t-il aussi un risque de prolapsus de la vessie ou d'incontinence urinaire ? Merci pour vos réponses.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Couperto : je ne suis pas habilitée à donner mon avis. Je vous conseille de vous procurer le dossier médical, d'en parler à votre généraliste, de contacter un avocat spécialisé en droit de la santé si nécessaire. JE vous renvoie à une fiche n°6 de l'association Droit des patients.
Citer
Couperto
Bonjour,je suis avocat,je suis en charge à présent d'un fait à caractère iatrogénique relatif à une cesarienne au cours de laquelle on a pratiqué une hysterectomie de l'uterus de la parturiente.Celle-ci est malheureusment décedée quelques jours suivants après avoir été mise sous transfusion sanguine.A noter que le bébé a été aussi décédé dans le ventre de la mere,ce qui a porté les praticiens à procédé par la cesarienne en vue d'enlever le mort-né dans le ventre de la gestante.Je fais appel à votre specialité dans le but d'apprecier l'opportunité et la necessité de l'hystérectomie.Je vous remercie de votre consultation.Respectueusement.Me Jodel Coupet,av.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Fleur de Lune : en effet, il n'y a pas grand-chose. On peut taper 'endométrite' si l'infection est au niveau de l'endomètre ou 'myométrite' si elle est dans le muscle utérin. Le dossier est complexe, impossible de vous donner un avis éclairé. bon courage.
Citer
Fleur de Lune
Bonjour Docteur, je me permets de venir vers vous afin d'avoir votre sentiment ... Pour résumer ...Pose d'un stérilet il y a un an : perforation utérine à la pose, et opération en urgence.Depuis, la cata : règles hémorragiques et gros spotting. Douleurs insupportables, qui m'ont d'ailleurs conduite aux urgences ... Sans résultat !D'abord suspicion de dérèglement hormonal, puis de rétention hématique et caillot de sang dans l'utérus : Misoprostol pendant 3 jours, sans évacuation. Ensuite, on pensait à une maladie nosocomiale et adénomyose. 3 semaines de triples antibios ... Le verdict est tombé : abcès de plusieurs centimètres dans le muscle utérin, sans doute sur la cicatrice de la perforation : hystérectomie par voie basse sous coelio programmée au 30 mai prochain, pas le choix !Je suis sous Nomégestrol acétate en continu jusqu'à l'opération, mais saignement sans arrêt depuis le 12 mars (règles du 7 au 11). Je ne parviens pas à trouver quoi que ce soit sur les abcès utérins. Pouvez-vous m'éclairer ?
Citer
moufida1
bonjour j'ai 48 ans je vais faire une hystérectomie et mon docteur m'a suggérer l'ablation des ovaires aussi (aux choix) je ne sais pas quoi faire j'accepte ou non suivant moi c'est indisponsable de les garder et j'attend votre avis merci
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@sophievish : contactez peut-être l'association Fibrome Info France< pour trouver des personnes dans votre cas.
Citer
sophievish
bonjour, j ai 28 ans . j en suis a ma 3 eme opérations de l uterus dont la derniere pour des fibromes dont 1 de 8cm (fibromes saignants) en 2 ans pas passé j'en ai 9 dont un de 6cm.les médecins disent de faire une embolisation mais que c'est une opération de confort; que j 'en ai pas besoins ( j ai mal et je perd du sang mais cela ne les dérangent pas) la meilleur chose a faire serait de faire une totale mais ce n est pas dans leur éthique... . je suis un cas exceptionnel d après eux; donc pour moi je juge que j 'ai le droit a une opération exceptionnelle... . est ce que quelqu 'un a du se faire enlever l utérus au alentour de 25/30 ans? cela pourrait appuyer mon dossier et enfin me permettre de vivre.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@WELLY : 1/ non. 2/ Pas forcément. 3/ parlez à votre médecin de vos angoisses, il vous rassurera.
Citer
Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).