1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Utérus

L’utérus : organe de fécondité

Au temps d'Hippocrate, il était considéré comme la cause de l'hystérie chez la femme. Aujourd'hui, il est le symbole de la féminité et de la maternité. L'utérus est l'organe destiné à contenir le futur bébé pendant son développement et évolue tout au long de la vie.

Rédigé le , mis à jour le

L’utérus : organe de fécondité
Sommaire

Qu’est-ce que l’utérus ?

Marina Carrère d’Encausse et Benoît Thevenet décrivent les caractéristiques de l'utérus.

L'utérus est un organe creux de forme grossièrement triangulaire, situé en arrière de la vessie et en avant du rectum. La cavité utérine est divisée en deux parties : le col et le corps, qui sont séparés par une léger étranglement qu'on appelle l'isthme utérin. En haut, se situent les cornes utérines, sur lesquelles s'insèrent les trompes, qui surplombent les ovaires. En bas, le vagin s'insère dans le col de l'utérus.

Normalement, l'utérus est fléchi en avant. On dit qu'il est antéversé. Mais les variations de position sont assez fréquentes. Il peut être aligné avec la cavité vaginale, voire même fléchi en arrière. Dans ce cas, on dit qu'il est rétroversé. 20 à 30 % des femmes présentent cette particularité, qui n'entraîne pas de conséquences fâcheuses sur la grossesse mais les expose parfois à une descente d'organes.

Le cycle de vie de l’utérus

L'utérus change selon le cycle mentruel de la femme.

A l'extérieur, l'utérus est bien sûr entouré par une paroi, constituée d'un muscle lisse appelé le myomètre. C'est lui qui va se contracter au moment de l'accouchement pour permettre l'expulsion du bébé. A l'intérieur, cette paroi utérine est aussi tapissée d'une muqueuse : c'est l'endomètre.

Cette muqueuse est très sensible aux hormones ovariennes et varie en épaisseur au cours du cycle menstruel. Ainsi, elle va s'épaissir en vue d'une grossesse. S'il y a fécondation, l'œuf va alors s'implanter dans l'utérus et l'endomètre va continuer de se développer pour accueillir le futur bébé. En revanche, dans le cas contraire, l'endomètre se désagrège petit à petit, puis saigne. Ce sont les règles. L'endomètre retrouve ensuite une épaisseur beaucoup plus fine.

Polypes et fibromes de l’utérus

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet décrivent les fibromes de l'utérus.

Les polypes sont de petites excroissances causées par une prolifération anormale de la muqueuse utérine. Souvent bénins, ils peuvent néanmoins être parfois associés à un cancer.

Les fibromes sont aussi des excroissances, mais touchant cette fois le muscle utérin. Ils concernent près d'une femme sur deux après 40 ans. Mais pas de panique, cette tumeur est le plus souvent bénigne. Cependant, certains peuvent entraîner des saignements ou des douleurs pelviennes, voire altérer la fécondité. Dans ce cas, il faut les traiter. Souvent, un traitement médicamenteux suffit, mais pour les gros fibromes, il faut parfois recourir à la chirurgie.

Chirurgie de l’utérus : hystéroscopie et hystérectomie

Attention, images d'intervention chirurgicale : l'hystéroscopie est une intervention par voies naturelles qui laisse l'utérus intact.

Différentes méthodes sont à la disposition des médecins et des malades, et parmi elles, celle que l'on appelle l'hystéroscopie opératoire, permet d'intervenir par les voies naturelles. Elle a l'avantage de laisser l'utérus intact après l'intervention.

Mais parfois, pour enlever de gros fibromes ou pour traiter certains cancers, il arrive qu'il faille enlever l'utérus. On parle alors d'hystérectomie. 70 000 opérations ont lieu en France chaque année, principalement chez des femmes de plus de 40 ans.

L'ablation de l'utérus signifie la fin des règles. Il n'est donc plus possible d'être enceinte. En revanche, le cycle hormonal est conservé et la lubrification du vagin aussi, donc la vie sexuelle n'est pas du tout modifiée.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24