Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 20 octobre 2014 à 13h19
Mon compte

  >     >  Aphasie : quand paroles et pensées ne sont plus en phase

Aphasie : quand paroles et pensées ne sont plus en phase

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 4 avril 2011, mis à jour le 25 septembre 2014

Le langage est ce qui permet de traduire la pensée en parole. Quand on souffre d'aphasie, on perd partiellement ou complètement cette capacité à communiquer. Quels sont les causes et les signes d'une aphasie ? Quels sont les traitements ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'aphasie ?


Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet expliquent l'aphasie.

Si l'on veut communiquer avec les autres, il ne suffit pas d'articuler des sons, il faut aussi pouvoir associer les lettres afin de former des mots que l'on a appris, les retrouver dans notre mémoire et les combiner correctement pour former des phrases qui ont du sens. Chacune de ses étapes est conçue et contrôlée par différentes zones du cerveau. C'est un trouble qui fait souvent suite à un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ou un traumatisme crânien mais pas toujours...

Chez la plupart des personnes, les zones du langage sont situées dans l'hémisphère gauche. Deux zones nous intéressent plus particulièrement : les aires de Broca et de Wernicke. L'aire de Broca est située dans la partie latérale du lobe frontal, tandis que l'aire de Wernicke est située à l'arrière du lobe temporal tout près du cortex auditif qui reçoit les sons.

Pour simplifier, on peut dire que la zone de Wernicke joue le rôle d'un récepteur qui participe à la compréhension des mots qu'il perçoit, alors que l'aire de Broca fonctionne comme un émetteur chargé de produire les mots, comme lorsque l'on doit répondre à une question. C'est un langage articulé conçu par la zone de Broca mais exécuté par une autre partie du cerveau qui commande les mouvements de la langue et de la mâchoire.

Il existe différentes sortes d'aphasie. En résumé : quand une lésion survient dans la zone de l'émetteur (donc Broca), la personne a du mal à parler puisqu'elle n'arrive pas à prononcer les phonèmes ni à les assembler en mot. En revanche, elle comprend parfaitement le discours qu'elle entend. Quand c'est la zone de perception (Wernicke) qui est atteinte, c'est un peu l'inverse : cette fois la personne peut parfaitement parler, mais elle perd la capacité à trouver ses mots : elle ne peut plus nommer les objets, ni retrouver le nom des personnes qu'elle connaît. Dans ce type d'aphasie la personne à tendance à beaucoup parler mais ses phrases n'ont plus aucun sens.


Une rééducation orthophonique


Jacqueline souffre d'une forme rare d'aphasie.

Jacqueline souffre d'aphasie primaire progressive, une forme d'aphasie assez rare qui touche aussi la compréhension. Elle a rendez-vous au centre de référence de l'aphasie, à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, afin d'évaluer l'évolution de sa maladie et les effets de sa rééducation orthophonique.


Après un AVC


Après un AVC, ce patient souffre d'aphasie.

La prise en charge de l'aphasie passe obligatoirement par de la rééducation avec un orthophoniste.


En savoir plus sur l'aphasie


Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

 

Ailleurs sur le web

 






Mots clés


Vos commentaires
attention83
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).