1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Traumatisme crânien

Traumatisme crânien : après l'urgence, la rééducation

Accidents, chutes, chaque année, en France, les traumatismes crâniens représentent 80% des accidents de l'enfant. Le problème pour les services d'urgence est de repérer les rares traumatismes à risques de complications intracrâniennes. Comment sont-ils traités ?

Rédigé le , mis à jour le

Traumatisme crânien : après l'urgence, la rééducation
Traumatisme crânien : après l'urgence, la rééducation
Sommaire

Qu'est-ce qu'un traumatisme crânien ?

ad_traumatisme_cranien_intro_090115.flv
Rappel anatomique avec Benoît Thevenet et Marina Carrère d'Encausse

Lors d'une chute, d'une agression, d'un accident de la route… le crâne peut recevoir un coup. Ce choc sur le crâne, quelle que soit sa violence, est un traumatisme crânien.

Sur le plan anatomique, le crâne est constitué de deux grandes parties : le massif facial qui forme le visage et le neurocrâne. Juste sous les os du crâne, on trouve les méninges : la dure-mère, l'arachnoïde et la pie-mère. Ces méninges sont vascularisées. Entre l'arachnoïde et la pie-mère existe un espace où circule le liquide céphalo-rachidien. Ce liquide contribue à absorber les chocs, il sert d'amortisseur.

Toutes ces structures protectrices ne sont pas à l'abri de blessures graves. Il peut s'agir d'une simple fracture, une fêlure du crâne avec l'apparition d'un hématome épidural quand une petite artère de la dure-mère est déchirée par un fragment d'os. La fracture du crâne peut être plus grave quand l'impact est plus violent et qu'il a provoqué un enfoncement osseux. Il peut aussi y avoir un oedème avec un risque de compression du cerveau.

Un choc sur la tête peut donc entraîner des fractures osseuses mais aussi des lésions cérébrales. Des lésions qui ont des conséquences neurologiques et psychologiques plus ou moins sévères. Tout cela demande une prise en charge particulière.

Le traumatisme crânien : une véritable urgence

trauma_cranien_enfant_ado_urgences.flv
Immersion dans un service d'urgence pour suivre des patients victimes de traumatismes crâniens

Qu'il s'agisse d'enfants, d'ados ou d'adultes, un traumatisme crânien est toujours une urgence médicale et nécessite une prise en charge bien spécifique.

Quelle rééducation après un traumatisme crânien ?

trauma_cranien_enfant_ado_reeducation.flv
Illustration des différentes prises en charge

Dans le cadre d'un traumatisme crânien, la rééducation est déterminante pour récupérer. C'est souvent une prise en charge très complète.

La rééducation est nécessaire aux patients pour récupérer les fonctions motrices. Mais des troubles cognitifs peuvent persister, tout comme des problèmes de concentration, une attention diminuée, ou encore des troubles du comportement.

Ces troubles apparaissent car le traumatisme a provoqué à l'intérieur du tissu nerveux des lésions invisibles au scanner qui se produisent au niveau des axones. On les appelle les lésions axonales diffuses. Ces conduits sont étirés et parfois même rompus suite aux traumatismes. Ces troubles sont très longs à rééduquer.

ESAT : des centres pour faciliter la réinsertion professionnelle

ad_traumatisme_cranien_temoin_080212.flv
Dans ces centres spécialisés, chaque travailleur handicapé a un projet professionnel.

Quand les séquelles sont trop importantes, il est difficile de réintégrer le milieu professionnel ordinaire. Des établissements spécialisés d'aide par le travail, les ESAT, permettent aux personnes handicapées de retrouver une activité. Reportage près de Nantes dans une ESAT gérée par l'association de réinsertion des traumatisés crâniens Atlantique.

Une étude sur l'évolution des traumatismes crâniens légers

ad_traumatisme_cranien_recherche_080212.flv
Des tests de la sensibilité, des réflexes, de la mémoire et de la concentration... permettent d'obtenir une vision complète de ce qui se passe après un traumatisme crânien léger.

Maux de tête, fatigue, anxiété, changement d'humeur... même les traumatismes crâniens légers peuvent entraîner des séquelles qui n'apparaissent que bien après l'accident.

Une étude est actuellement menée pour mettre en évidence la nécessité d'une prise en charge des cas, même les plus légers.

Une étude sur l'évolution des traumatismes crâniens légers

Maux de tête, fatigue, anxiété, changement d'humeur... même les traumatismes crâniens légers peuvent entraîner des séquelles qui n'apparaissent que bien après l'accident.

Une étude est actuellement menée pour mettre en évidence la nécessité d'une prise en charge des cas, même les plus légers.

En savoir plus sur le traumatisme crânien

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Livre

  • Le fol enfant
    Marina Vlady
    Ed. Fayard, septembre 2009

Site web