1. / Se soigner
  2. / Recherche

Dépistage du cancer : tous les proches concernés

Le risque de développer un cancer du sein apparaît plus élevé chez les femmes dont un proche parent a développé un cancer de la prostate, selon une étude publiée ce 9 mars dans la revue Cancer. Le mécanisme à l'oeuvre pourrait tout aussi bien être génétique qu'environnemental.

Rédigé le , mis à jour le

Dépistage du cancer : tous les proches concernés
Dépistage du cancer : tous les proches concernés

Certains cancers se développent plus fréquemment chez les porteurs de certains gènes (on parle de "gènes de prédisposition"). La probabilité de développer un cancer de la prostate est ainsi plus élevée chez les pères, les fils et les frères de personnes ayant eu un cancer de la prostate. Il en va de même pour les cancers du sein. Cette composante héréditaire permet de renforcer la surveillance des proches des malades, pour des cancers de même type.

L'analyse des antécédents familiaux des 78.171 participantes à la cohorte Women's Health Initiative, par des chercheurs nord-américains, révèle que l'héritage franchit allègrement la barrière du sexe. La présence d'un parent mâle atteint d'un cancer de la prostate apparaît significativement supérieure dans le sous-groupe des femmes ayant développé un cancer du sein.

L'analyse statistique montre que ce sur-risque est relativement faible (estimé entre +2% et +26%). Il semble toutefois avéré, et justifierait donc d'élargir de façon systématique les questionnaires cliniques sur les antécédents familiaux à l'ensemble des parents de premier degré (parents, frères et sœurs, enfants).

Lorsqu'un cancer du sein et un cancer de la prostate sont recensés dans la famille proche, le sur-risque pour les femmes est estimé entre +45% et +119%. Les marges d'erreurs associées à l'analyse statistique n'ont pas permis de distinguer un sur-risque particulier en fonction de l'origine ethnique des femmes.

Les auteurs de l'étude notent que rien, dans leurs travaux, n'a encore permis de distinguer la part génétique et la part environnementale de ce sur-risque.

 

Source : Familial clustering of breast and prostate cancer and risk of postmenopausal breast cancer in the Women's Health Initiative Study. J.L. Beebe-Dimmer et coll. Cancer, 9 mars 2015 doi:10.1002/cncr.29075