1. / Se soigner
  2. / Hôpital

Ségur de la santé : un demi million de salaires revalorisés, un coup de pouce suffisant ?

Le ministère de la santé a annoncé une revalorisation des grilles des salaires pour un demi million d’infirmiers, aides-soignants, et autres personnels paramédicaux des hôpitaux publics. Pour certains syndicats, ces mesures sont insuffisantes.    

Rédigé le

Ségur de la santé : un demi million de salaires revalorisés, un coup de pouce suffisant ?

Des mois avant l’épidémie de covid 19, les blouses blanches alertaient déjà sur la mise en danger de la qualité des soins à l’hôpital public. Avec au cœur de la crise, le manque de personnel. A l’été 2020, les négociations dites du Ségur de la Santé avaient conduit à une première augmentation salariale.

Le 12 avril, pour les personnels infirmiers de soins généraux, une revalorisation supplémentaire a été présentée aboutissant à une amélioration globale de 290 euros nets au bout d’un an de carrière.

34.000 postes vacants en septembre

Cela se rapproche des revendications initiales mais risque de ne pas suffire face à l’aggravation des conditions de travail. « On risque d’assister à une nouvelle vague de départs comme on avait connu une première vague de départs infirmiers l’été dernier où on était passé de 7.500 postes infirmiers vacants en juin à 34.000 postes vacants en septembre. Parce qu’au niveau de l’attractivité il y a bien sûr les salaires mais aussi les conditions de travail or celles-ci continuent à se dégrader » déplore Thierry Amouroux, porte-parole du Syndicat National des Professionnels Infirmiers.

Autre point de tension : les infirmières spécialisées, qui seront à peine mieux payées que leurs collègues sans formation supplémentaire. Parmi elles, les infirmières anesthésistes et les infirmières de bloc opératoires, les IBODE.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr