1. / Maladies
  2. / Maladies rares
  3. / Syndrome de fatigue chronique

Quels sont les traitements disponibles pour le syndrome de fatigue chronique ?

Je suis sous traitement pour mon hypothyroïdie mais je suis toujours fatiguée. Que puis-je faire ? La fatigue chronique est-elle soignable par la supplémentation en testostérone et oestrogènes ? Des traitements sont-ils actuellement disponibles pour le syndrome de fatigue chronique ?

Rédigé le , mis à jour le

Quels sont les traitements disponibles pour le syndrome de fatigue chronique ?

Les réponses avec le Pr Jean-Dominique De Korwin, médecin interniste, et avec le Pr Marie Pia D'Ortho, somnologue :

"En cas de fatigue sous traitement pour une hypothyroïdie, il faut s'assurer avec le médecin traitant que l'hypothyroïdie est bien équilibrée et que les hormones thyroïdiennes reçues en substitution sont en quantité suffisante. C'est la première hypothèse qui vient à l'esprit.

"Les hypothyroïdies favorisent les apnées du sommeil. Donc si l'hypothyroïdie n'est pas bien expliquée, il faut aussi regarder s'il n'y a pas un problème de respiration pendant le sommeil."

"Il faut aussi voir la cause de l'hypothyroïdie, s'il s'agit d'une hypothyroïdie auto-immune. Pour cela, il faut doser les anticorps anti-TPO. Car le terrain auto-immun est un terrain qui favorise la fatigue sans forcément qu'il y ait de lien direct. Et on a souvent chez les patients fatigués chroniques des maladies auto-immunes, plus ou moins contrôlées.

"Concernant la supplémentation en testostérone et œstrogène, si on est face à une femme ménopausée, qui a des bouffées de chaleur, qui a peut-être des troubles du sommeil… on peut, s'il n'y a pas de contre-indication, essayer un traitement hormonal substitutif. Mais tout ce qui est traitement hormonal n'est pas efficace. De même, la cortisone y compris l'hydrocortisone peut être efficace pour certaines personnes mais la réponse est transitoire. Il y a eu de nombreux essais thérapeutiques dans ce domaine. On ne peut pas dire qu'un traitement hormonal puisse réellement soulager la fatigue, sauf déficit hormonal avéré.

"Concernant les traitements de la fatigue chronique, il y a eu beaucoup de travaux. Pour les supplémentations vitaminiques, il faut rechercher une carence ou un déficit et il faut compenser. Les pistes actuelles sont des traitements essentiellement à visée immunologique donc en jouant sur différents systèmes. Des essais cliniques sont en cours. Et probablement que derrière cette entité fatigue chronique, SFC ou fatigue inexpliquée, il y a des groupes différents.

"Certains sujets ont plutôt de l'auto-immunité et dans ce cas, les traitements des maladies auto-immunes comme les traitements anti-lymphocytaires expérimentés actuellement en Europe pourraient être intéressants. Certains sujets ont des déficits immunitaires dans ce cas, il faut leur proposer des immunoglobulines. Il faut donc essayer de déterminer le sous groupe auquel on a à faire. Mais il faut rassurer les patients, beaucoup d'essais sont en cours. Et il faut aussi se réadapter à l'effort notamment en aérobie avec des exercices physiques gradués. Cela n'est pas valable pour tout le monde mais il y a un discernement nécessaire par rapport à la présentation du patient."

Sponsorisé par Ligatus