1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse

Grossesse et AVC : un risque accru chez les jeunes femmes

Le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) double chez les jeunes femmes de 12 à 24 ans, jusqu'à six semaines après l'accouchement, par rapport à celles de la même tranche d'âge qui ne sont pas enceintes.

Rédigé le

Grossesse et AVC : un risque accru chez les jeunes femmes
Grossesse et AVC : un risque accru chez les jeunes femmes

Selon une étude publiée le 24 octobre 2016 dans la revue JAMA Neurology, la grossesse n'accroît pas le risque d'accident vasculaire cérébral chez les femmes âgées de 35 à 45 ans alors que c'est le cas pour les femmes plus jeunes.

L'accident vasculaire cérébral (AVC) est la troisième cause de décès chez les femmes après les maladies cardiaques et le cancer. La grossesse fait partie des facteurs de risque. En effet, durant la grossesse, la femme est plus fragile et peut développer une hypertension artérielle ou un diabète gestationnel. Ces maladies sont propices à la survenue d'un AVC.

Pas plus de risques d'AVC pour les femmes enceintes entre 35 et 45 ans

Les auteurs ont analysé les cas de 19.146 femmes hospitalisées pour un AVC entre 2003 et 2012 dans l'Etat de New York, 797 (4,2%) d'entre elles étaient enceintes ou venaient d'accoucher. Il en ressort qu'une grossesse dans la tranche 35-45 ans ne paraît pas accroître le risque d'AVC par rapport aux femmes du même âge, et le réduit même chez les 46-55 ans.

La fréquence des AVC était de 33 pour 100.000 chez celles attendant un enfant et de 31 pour 100.000 chez les autres, soit quasiment aucune différence. Et chez les 45 à 55 ans, une grossesse réduit même le risque d'AVC avec 46,9 cas pour 100.000 par rapport à une incidence de 73,7 pour 100.000 chez celles n'étant pas enceintes.

Effet inverse pour la femme enceinte jeune

Les chercheurs ont déterminé que le taux d'AVC chez les 12-24 ans enceintes ou venant d'accoucher était de 14 pour 100.000, contre 6,4 pour 100.000 pour leurs contemporaines sans grossesse. Pour les 25-34 ans, ces taux étaient respectivement de 21,2 pour 100.000 et de 13,5 pour 100.000. Par ailleurs, le taux de mortalité vasculaire était plus faible parmi l'ensemble des femmes enceintes par rapport à celles qui n'attendaient pas d'enfant. 

"Bien que les femmes plus âgées ont un risque accru de complications de la grossesse, le risque d'accident vasculaire cérébral semble en être exclu. Nos résultats doivent être interprétés avec prudence et considérées principalement comme hypothèse ; davantage de recherche est nécessaire pour déterminer pourquoi les jeunes femmes peuvent avoir un risque accru d'AVC", concluent les chercheurs.

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24