1. / Blogs
  2. / Se nourrir de plaisir

Se nourrir de plaisir

Se nourrir de plaisir

Diététicien et Nutritionniste, même combat ?

Rédigé le 26/05/2009 / 1

Je crois qu'il y a une grande confusion, entre ces deux termes, qu'il est temps de lever :

- Diététicien, c'est un titre protégé par la loi. Il n'est accessible qu'aux personnes qui détiennent un BTS ou DUT de diététique.

En pratique, c'est quelqu'un qui connaît très bien les aliments, leurs caractéristiques, leurs atouts et leurs limites. C'est aussi un professionnel qui ancre ses conseils dans la pratique : conseils culinaires, de préparation des aliments, d'organisation, d'hygiène. Le diététicien intervient en diététique thérapeutique (conseils diététiques en fonction d'une pathologie particulière), en restauration collective ou en hygiène et qualité.

Le diététicien n'a pas le droit de prescrire des médicaments et ses honoraires dit "non conventionnés" ne sont pas remboursés par la sécurité sociale mais parfois (rarement) par certaines mutuelles sur présentation de facture.

 

- Nutritionniste, c'est un titre qui n'est pas protégé. N'importe qui peut s'instituer "nutritionniste" sans garantie d'aucune formation particulière. Ce n'est pas une spécialité de médecine.

La confusion vient du fait que les médecins utilisent cette appellation lorsqu'ils souhaitent mettre en avant une pratique du régime alimentaire amaigrissant. En réalité, seuls certains spécialistes (diabétologues, endocrinologues et médecins de santé publique) peuvent, lorsqu'ils ont passé un certificat complémentaire particulier - en plus de leur spécialité -, utiliser le titre de "nutritionniste" (Source : le Conseil de l'Ordre). Les autres ont, au mieux, un diplôme universitaire en nutrition, qui complète leur formation de base et au pire, rien du tout qui justifie une compétence particulière dans ce domaine. Le Conseil de l'Ordre n'autorise d'ailleurs pas l'utilisation de cette appellation sur les plaques et sur le papier à en-tête.

 

Ce qui est dommage, c'est qu'il y a une vraie complémentarité entre le médecin et le diététicien, qui est rarement valorisée dans les parcours de soin : en effet, le médecin a une vision générale de la personne ; il connaît les pathologies ; il peut proposer des médicaments pour guérir ou pour soulager. Ensuite, il devrait passer la main au diététicien qui lui peut prendre plus de temps pour comprendre quel mangeur est en face de lui, lui donner des conseils pratiques en regard de sa pathologie et de son problème, le revoir plus fréquemment pour avancer avec lui sur des changements de pratiques ou de comportement alimentaire.

Marcher main dans la main pour que le patient se sente mieux pris en charge, c'est une utopie ?

Pourquoi doit-on manger du gras, même quand on veut maigrir ?

Rédigé le 22/05/2009 / 1

En ces temps de régimes vantés à tout bout de champ, la tentation est grande de se laisser séduire par la logique suivante :

Lorsqu’on veut maigrir, on veut perdre du gras. Il faut donc éviter d’en manger pour que le corps puisse aller puiser dans ses réserves.

Malheureusement pour cette logique "simpliste", le gras de stockage et le gras des aliments ne sont pas de même nature. Et pour fonctionner, notre corps a besoin du gras des aliments, en permanence. Il le trouve dans les viandes, poissons, œufs, lait, laitages, fromages, matières grasses (beurre, huiles, graisse d’oie, saindoux…), graines oléagineuses (type cacahuètes, amandes) et fruits oléagineux (type noix de coco, olive et avocat).

Notre gras de stockage, lui, est dénaturé : il représente une grande masse d’énergie mais ne possède plus les vitamines (A, D, E, K) ni les acides gras (les éléments de base du gras) dont l’organisme a besoin pour protéger le système cardio-vasculaire, pour entretenir les yeux, les cheveux, la peau, pour fabriquer les hormones sexuelles (donc pour se reproduire), etc..

En fait, l’énergie du gras, c’est l’essence qu’on met dans la voiture alors que les qualités du gras, c’est l’huile du moteur sans laquelle la voiture ne peut pas fonctionner. Voilà pourquoi il est primordial de trouver du gras dans l’alimentation, comme d’ailleurs les autres nutriments : protéines et glucides dont je reparlerai bientôt.

La fée Nutrition est-elle psychologue ou nutritionniste ?

Rédigé le 22/05/2009 / 2

Pas de baguette magique, mais deux casquettes : celle de psychologue et celle de diététicienne, pour explorer avec vous la réalité alimentaire dans laquelle nous nous trouvons…  Plus une bonne connaissance des nouveautés alimentaires, des courants, des tendances, un zeste de curiosité et une bonne dose d’esprit critique pour nourrir ce blog d’idées simples et pratiques…

Ma mission ? Vous donner des clés de compréhension de l’univers alimentaire dans lequel nous évoluons pour pouvoir être des consommateurs distanciés et des mangeurs lucides, heureux et sereins.

Si vous acceptez cette mission… rendez-vous au prochain message ! En attendant, vous pouvez aussi consulter le site suivant : Dietepense.

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24