1. / Blogs
  2. / Le blog de garde de Gérald Kierzek

Le blog de garde de Gérald Kierzek

Le blog de garde de Gérald Kierzek

Vacances au ski sans urgence(s)

Rédigé le 08/02/2014 / 0

Time is running out comme disent les anglo-saxons. Le dernier post était pour éviter de se retrouver aux urgences pendant les fêtes. Certains conseils ont été suivis et d'autres manifestement non ;-) 

Je réitère avant ces vacances de ski pour qu'elles se passent sans urgence(s) !

1 mois avant: top départ pour être au mieux de sa forme.

Le système cardiovasculaire est mis à rude épreuve en montagne, surtout si vous avez pris des habitudes plutôt sédentaires. L'altitude avec la raréfaction en oxygène ne va pas aider. Il est donc temps de réhabituer son coeur à l'effort. Privilégiez le jogging ou la natation mais plus simplement: marchez !

La marche 30 minutes par jour va permettre de chauffer les articulations et muscler les membres inférieurs: prenez les escaliers au lieu de l'ascenseur, descendez une ou deux stations plus tôt et finissez la route à pieds,...

L'équilibre peut être travaillé en faisant de la corde à sauter ou en sautant à cloche pied; debout sur un pied vous pouvez aussi tenter de fermer les yeux et garder la position le plus longtemps possible.

Presque sur les pistes

Ca y est vous y êtes. Prêts à chausser  le premier matin. Mais les 150000 accidents par an sur les pistes doivent inciter à se préparer. Etirez-vous avant et après le ski, dès le matin au chalet ! N'oubliez pas le buste en faisant pivoter le torse de chaque côté et les genoux avant de dévaler les pistes.

Les fixations ont été vérifiées par un pro, bien réglées. Et vous avez votre casque (adapté en taille, surtout pour les enfants, et au ski-pas question de prendre un casque conçu pour un autre usage).

Let's go. La prudence commence dès les remontées en ne chahutant pas sur les télésièges, en respectant les tailles minimales pour les enfants pour les emprunter, etc...

Et sur les pistes, attention à la vitesse: maîtrisez la toujours, veillez toujours à pouvoir vous arrêter, et priorité à l'aval,...

En cas d'accident

Assurez avant tout la protection du suraccident en balisant avec ses skis en amont du lieu de l’accident.

Si la personne peut se dégager, elle se déplace sur le côté de la piste pour ne pas gêner; si elle ne peut bouger ou se mouvoir seule, ne pas la déplacer.

Les principales lésions sont aux membres inférieurs, l'épaule (surtout avec les nouvelles pratiques de glisse comme le snowboard) et au rachis et crâne.

Le récent et dramatique accident de Schumacher prouve une fois de plus que le casque n'est pas une assurance vie ou assurance tous risques.

En parlant assurance, les secours (pisteurs, secours médicaux,...) ne sont pas gratuits et facturés a posteriori. A 50 euros la minute d'hélicoptère, la note grimpe très vite. Vérifiez vos garanties avant de partir: les cartes de crédit "haut de gamme" couvrent généralement ces risques...à condition d'avoir payé avec le forfait/remontées.

Allez bonnes vacances... et mes collègues de montagne veillent de garde !

Pour plus d'infos d'ailleurs: le site des médecins de montagne

 


 

 

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24