Mis à jour le 17 avril 2014 à 20h40
Newsletter | Mon compte

Blogs

Le blog du Dr Tourmente

Tour d'horizon du web médical...

Simuler l'orgasme ou ne pas simuler : that is the question !

rédigé le 14 avril 2014 /     1

Il est parfois tentant de faire semblant de grimper aux rideaux… Les Archives of Sexual Behavior font le point avec deux études publiées en avril : une étude a étudié les différentes motivations des femmes et l'autre a évalué à quel point le partenaire évaluait avec justesse (ou non) le plaisir ressenti par le partenaire. Décryptage.

Pourquoi simule-t-on ?

Une étude publiée en avril 2014 dans les Archives of sexual Behavior a déterminé une échelle des motivations d'une femme à simuler un orgasme. L'étude portait sur 481 femmes, âgées en moyenne de 20 ans. Le "FOSW", leFake orgasm scale for women, détermine ainsi 4 motivations dans le cadre des rapports avec pénétration et du sexe oral : par altruisme pour ménager les sentiments de son partenaire ; par peur afin d'éviter les sentiments négatifs ; pour augmenter son excitation et enfin afin de précipiter la fin du rapport. 4 sous-facteurs ont été déterminés dans la catégorie du FOS lors de sexe oral : tromperie altruiste, évitement de l'insécurité pour éviter les sentiments négatifs, augmentation de l'excitation, crainte d'une dysfonction sexuelle et peur d'être anormale.

Ce type d'échelle est censé aider les spécialistes à comprendre pourquoi les femmes simulent et à mettre en place des thérapies plus adaptées…

Que sait-on du plaisir ressenti par notre partenaire ?

Au même moment et dans la même revue, une autre étude porte sur la perception qu'on les hétérosexuels de la satisfaction de leur partenaire. Quel est l'intérêt de le comprendre ? Une théorique classique de la sexualité implique que cette perception influence la capacité à avoir soi-même du plaisir. La sexualité dans un couple est un échange de plaisir, fondé une communication verbale et non verbale qui aident à comprendre ce qui donne du plaisir à l'autre.

Peu d'études ont ainsi étudié comment les partenaires reconnaissaient l'intensité du plaisir ressenti par la/le partenaire et  la justesse de cette perception.

Les auteurs partaient de l'hypothèse que c'était associé à la communication au sein du couple mais aussi à la reconnaissance des émotions. 84 couples hétérosexuels se sont donc prêtés au jeu… Chacun a évalué la satisfaction de leurs partenaires sexuels, la qualité de la relation, celle de la communication sur les questions sexuelles dans leurs relations, et la capacité à reconnaître les émotions.

Hommes et femmes étaient précis dans l'évaluation de la satisfaction du partenaire : les hommes sous-estimaient légèrement le degré de satisfaction de leur partenaire, alors que les femmes étaient  plus précises, même si la différence n'était pas significative.

Les auteurs ont identifié un biais : la qualité de la communication influençant la reconnaissance des émotions.

Au sein des couples communiquant bien sur leur sexualité, la reconnaissance des émotions n'était pas indispensable. En revanche, chez ceux qui parlaient peu, les personnes douées d'un meilleur décryptage des émotions, devinaient avec plus de justesse les sensations de leur partenaire.

Il semble donc inutile de feindre un orgasme avec un partenaire qui nous connaît bien car il devinera ce qu'il en est… C'est l'occasion de rappeler qu'un rapport sexuel n'implique pas forcément un plaisir extrême, l'important étant de partager à deux un moment agréable.

Rappelons le risque de simulations répétées :  le partenaire est alors dans l'incapacité de savoir ce que ressent celle qui partage son lit, la communication sexuelle est biaisée, les façons de donner du plaisir et la femme s'enfonçant dans son mensonge, elle s'éloigne d'autant plus du plaisir…

* The faking orgasm scale for women: psychometric properties. Cooper EB1, Fenigstein A, Fauber RL. Arch Sex Behav. 2014 Apr;43(3):423-35. doi: 10.1007/s10508-013-0212-z. Epub 2013 Dec 18.

** Perceptions of partner sexual satisfaction in heterosexual committed relationships. Fallis EE1, Rehman US, Purdon C. Arch Sex Behav. 2014 Apr;43(3):541-50. doi: 10.1007/s10508-013-0177-y. Epub 2013 Aug 29.



Régimes, le vrai du faux....

rédigé le 9 avril 2014 /     0

Avril, ne te découvre pas d'un fil…. et mets-toi au régime pour perdre les kilos de l'hiver ! Qu'il soit hyperprotéiné, dissocié, détox, sans graisses ou sans sucres, le régime n'est pas anodin pour votre corps. Dans son ouvrage Régimes, le vrai du faux*, la diététicienne Vanessa Gouyot passe au crible les principaux régimes et fait le point sur les idées reçues. De quoi retrouver un poids de forme en respectant sa santé !

Ce livre fourmille de conseils sur l'équilibre alimentaire,  la façon de "consommer mieux" avec des astuces pour faire ses courses (choisir un supermarché de petite taille avec une liste précise, faire ses courses le ventre plein, lire les étiquettes), et bien sûr sur les régimes les plus fréquents. Un livre de nutrition comme les autres ? Pas vraiment, car frustration et interdits sont évités le plus possibles. Certes, si vous voulez opter pour un régime hyper-protéiné, vous allez vous affamer et perdre du poids mais vous le ferez en toute connaissance de cause et en suivant les conseils de la diététicienne : pas plus d'une ou deux semaines, à cause des carences, et avec un contrôle médical si la perte de poids visée est de plus de 5 kilos.

L'auteur rappelle les principes de base (manger 5 fruits et légumes, 3 laitages, des féculents à chaque repas, des protéines (viande, poisson, œufs) 1 à 2 fois par jour chez les 12-60 ans, des matières grasses en quantité limitée – 10 grammes soit 1 cuillère à soupe d'huile, 10 grammes de margarine, 1 mini-tablette de beurre à chaque repas, un produit sucré de temps en temps. Elle donne surtout des repères quotidiens, intéressants pour ceux qui s'intéressent à leur poids. Et explique à nouveau les règles fondamentales : manger assis, durant 25 minutes, sans regarder la télévision, en mastiquant bien et en écoutant sa faim. 

Un chapitre est consacré aux graisses qu'il ne faut pas supprimer car indispensables au corps, elles rendent en effet le rassasiement plus long et diminuent les envies de grignoter. Elle refait le point sur les sucres ; faire l'impasse sur eux est le meilleur moyen de développer des compulsions à cause de la frustration : craquage assuré ! Quant au soda light, pourquoi pas mais il entretient le besoin de sensations sucrées et donne envie de manger du sucre 30 minutes après la consommation, en créant un pic d'insuline. La majorité de ceux et celles qui ont fait des recherches sur les régimes savent cela mais c'est un rappel incontournable…

Et Vanessa Guyot a un côté déculpabilisant : inutile de bannir l'alcool, certes caloriques, mais aliment plaisir pour la majorité d'entre nous. En boire avec de la mesure est un compromis acceptable. Vous voulez perdre 2 kilos pour le mariage de votre cousine ? Elle vous donne alors quelques astuces pour le faire sans danger. En tant que médecin, je trouve que c'est jouer avec le feu car en répétant les régimes (car après le mariage de Chloé, ce sera celui de Justine, puis celui de Maxime…). Mais l'auteur s'adapte aux demandes de ses patients tout en insistant sur le fait que ce type de régimes est dangereux et doit rester exceptionnel.

Les régimes sous toutes les coutures

Chaque régime est ensuite détaillé, avec ses avantages et ses inconvénients. Les conseils pour se préparer à adopter un régime alimentaire sont concrets : choisir une période sans stress majeur (déménagement, changement de travail,…), réaliser une enquête alimentaire durant 3 à 7 jours, repérer quel type de mangeur on est (par faim, ennui, envie,…), analyser les causes de la prise de poids, qui sont souvent multiples, se faire aider par un diététicien, un nutritionniste, un psychothérapeute, un sophrologue pour apprendre à se détendre,…

Enfin, plusieurs cas de figure sont détaillés : perdre 3 à 5 kg quand on est une femme ou un homme, lorsque l'on arrête de fumer ou comment bien manger lorsque l'on est enceinte, que l'on se remet au sport, etc.

Un livre plein de conseils pratiques, construit comme une première consultation avec une diététicienne, à mettre entre les mains de tous ceux qui veulent maigrir…

* Aux éditions de la Martinière, 12,90€



Ce week-end, prenez soin de votre cœur !

rédigé le 4 avril 2014 /     0

Bouger en famille, c'est le thème de l'édition 2014 des Parcours du cœur. Car le cœur est un muscle et demande à être entraîné. Rien de tel qu'une bonne séance de sport pour le faire et ce week-end, vous pourrez bouger au rythme des ateliers proposés par la Fédération de cardiologie dans toute la France.

Les Français et le sport

La sédentarité est un facteur de risque des maladies cardio-vasculaires.

D'après l'Institut de la forme, "60 á 85% des adultes ne s'activent pas suffisamment pour préserver leur santé." Les sports d'endurance, tels que la natation, le vélo,  sont ceux qui font le plus travailler le cœur.

37% des Français pratiquent la marche à pied, 16% le vélo et 13% la natation (source : sondage Opinionway, réalisé auprès de 2300 adultes, le 5 mars 2014). Pour 36% des sondés, c'est le manque de temps qui freinent la pratique d'une activité physique, 33% invoquent l'absence de motivation et 14% le défaut d’argent. Et vous, quelle est votre excuse ? 30 à 40 minutes de marche rapide par jour, une activité gratuite et facile à mettre en pratique, sont suffisantes pour avoir un impact sur sa santé, aussi bien sur l'appareil cardio-circulatoire que locomoteur.

Votre parcours

Des parcours sont donc proposés dans plus de 800 villes : à vélo, à pied, en roller, tout est possible et adapté au niveau de chacun. Des stands d'information jalonnent l'itinéraire afin de partager les meilleurs moyens de prendre soin de son cœur. Prise de tension, gestes de premiers secours, initiation au défibrillateur sont proposés par des cardiologues et des bénévoles.

C'est aussi l'occasion de rappeler le message phare de la Fédération de cardiologie : 0 cigarette, 5 fruits et légumes, 30 minutes d’activité physique au quotidien, 0 stress. Vous pouvez également bénéficier d'un coaching cardio grâce à l'appli Cardio info qui fourmille de conseils sur l'alimentation, l'activité sportive, le tabagisme,…

Alors ce week-end, adoptez ces bons conseils et amusez-vous en famille ou entre amis 




Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).