Mis à jour le 31 juillet 2014 à 19h34
Mon compte

  >     >  Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 14 mars 2011, mis à jour le 16 mars 2011

Quels sont les traitements pour un ulcère ?

Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Les réponses du Dr Olivier Marty, gastro-entérologue, groupe hospitalier Saint-Joseph (Paris) :

"Il y a deux traitements de l’ulcère. Lorsque l’helicobacter pylori est présent on le soigne par l’association de deux antibiotiques car il peut y avoir des résistances et des échecs à l’éradication de l’helicobacter pylori. Et de l’autre côté, il y a les anti-sécrétoires qui vont diminuer la sécrétion acide de l’estomac et qui sont représentés par les inhibiteurs de la pompe à protons, anti-sécrétoires de référence ; avant il y avait les antihistaminiques 2. L’essentiel est de jouer sur la cellule qui sécrète l’HCL.

"Très honnêtement il n’y a plus beaucoup de place pour la chirurgie de l’ulcère. Il peut y avoir de la place pour les ulcères compliqués en particulier les perforations d’ulcères qui peuvent parfois nécessité d’être opéré en urgence. Dans les hémorragies parfois quand on arrive à venir à bout d’une hémorragie digestive avec des moyens endoscopiques. Mais lorsque le pronostic vital du patient est en jeu on peut être amené à opérer et puis aussi pour des ulcères récidivants et résistants aux traitements, mais franchement ça ne fait pas beaucoup."

En savoir plus :


Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Ulcères : les traitements ?

Mots clés


Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).