Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 25 novembre 2014 à 23h57
Mon compte

  >     >  Le syndrome des loges : muscles asphyxiés

Le syndrome des loges : muscles asphyxiés

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 15 octobre 2008, mis à jour le 15 juin 2010

On peut dire que le syndrome des loges est la maladie des sportifs. Cette pathologie survient suite à un traumatisme musculaire ou lors d’un effort physique important. Un chiffre : chez les sportifs, le syndrome des loges représente 10 % des blessures.

Sommaire

 

Syndrome des loges : de quoi s’agit-il ?


Des explications, des schémas pour comprendre comment fonctionnent nos muscles

Anatomie. Nos muscles ne forment pas une masse unique autour de l'os. Ils sont séparés les uns des autres, comme des compartiments. C’est pourquoi, on parle de loge musculaire. Et chaque muscle est entouré d’une sorte de tissu d’emballage peu extensible qu’on appelle aponévrose.

Des fibres nerveuses.
Le muscle est aussi parcouru par des fibres nerveuses, des artères dont le rôle est d’apporter de l'oxygène et des nutriments pour la contraction des cellules musculaires, et par des veines. Ces veines servent au transport des déchets, comme le gaz carbonique et l'acide lactique.


Syndrome des loges : la maladie des sportifs


Jérémy, 22 ans, a été opérée d’un syndrome des loges aux deux avant-bras.

Les sports les plus concernés. Tous les sports d'endurance - la course, la marche ou le roller... - peuvent conduire à ce syndrome. Toutes les activités qui provoquent des contractions prolongées des muscles fléchisseurs des doigts et du poignet vont également induire ce syndrome. C’est le cas de l'aviron, la planche à voile ou la moto, par exemple.

Muscle asphyxié, douleur assurée. Lors de l'effort, l'activité musculaire entraîne un afflux sanguin dans les vaisseaux. Cela va provoquer une augmentation temporaire du volume du muscle. Les aponévroses n’étant pas extensibles, le muscle va se retrouver à l’étroit. Il ne parvient plus à évacuer le sang appauvri en oxygène. Résultat : ce dernier s'asphyxie et la douleur apparaît.

Siège de la douleur.
Dans un tiers des cas, l'aponévrose peut se rompre à différents endroits. Les fibres musculaires s'échappent à travers l'orifice et forment des hernies. Dans plus de 70 % des cas, le syndrome des loges apparaît au niveau des deux jambes.


Pour traiter le syndrome des loges


Voir une consultation et une intervention chirurgicale

Il n'existe pas vraiment de traitement médicamenteux en dehors des antidouleurs. Les massages ou la glace peuvent aussi soulager mais le véritable traitement reste la chirurgie.

L'aponévrotomie endoscopique.
C’est une intervention légère qui ne laisse que trois petites cicatrices.

Pour traiter le syndrome des loges aigu.
Cette forme du syndrome apparaît la plupart du temps suite à un traumatisme qui va entraîner l'ischémie rapide et complète du muscle, c'est-à-dire son asphyxie et sa mort. L’intervention doit alors avoir lieu dans les quatre heures pour restaurer la circulation sanguine et libérer le muscle comprimé dans la loge, sinon il risque de dégénérer, de s'infecter. Si l’intervention arrive tard, il y a un risque d'amputation du membre atteint.








Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3 
blueberry
Bonjour, un médecin du sport m'a diagnostiqué un syndrôme des loges aux jambes mais mon kiné hésite avec une statique du pied il y a 3 ans. Je n'ai pas eu l'opération car la douleur disparaît à la marche par le port de chaussures à talons. Mais j'ai dû arrêté le sport intensif. Devant me remettre au sport, puis je utiliser des baskets compensées (type lunarelite) de 5 cm sans risque?
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@PATYBAINE53 : médecin du sport.
Citer
PATYBAINE53
Bonjour suite a une suspicion de syndrome des loges jambier antérieur avec radio standard négative et a l échographie une asymétrie dans l'épaisseur du muscle le radiologue m a conseille de faire prendre la pression intramusculaire qui est habilité a faire un tel examen : angiologue ou orthopédiste?? remerciements cordialement patybaine53
Citer
helene35
ma fille souffre de ce syndrome .le generaliste n'avait pas tenu compte du soucis.les douleurs etant importantes lors de la pratique sportive de ma propre initiative un medecin specialiste du sport a été consulté .la chance a fait que nous avons eu un RDV un jour où celle ci avait eu un cours de sport.le diagnostic a ainsi été donné immediatement et confirmé par un test de pression.
Citer
adé79
Je me suis faite opérer d'un syndrome des loges avec des mesures de pression a 55 dans 2 muscles par jambes j'étais donc candidate a l'aponévrotomie. J'avais des douleurs depuis 10 ans et personne ne trouvait ce que j'avais. Depuis l'opération j'ai toujours mal je suis en train de faire des séances de kiné pour voir l'évolution
Citer
danielsan
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr a dit :
@danielsan : c'est vrai que le symptôme principal du syndrome des loges est la douleur. L'oedème concerne le compartiment concerné. Votre médecin doit avoir des arguments pour chercher cette affection.
Bonjour. Le résultat du doppler (notamment) n'explique pas les symptômes décrits selon le médecin. Ce dernier pense donc à un 'éventuel' syndrome des loges, car il ne voit rien d'autre... Néanmoins, le médecin en doute du fait que le gonflement peut survenir tant sur la séance de course à pied, qu'au repos (assis). Il précise que si ce n'est pas le cas, il n'aura aucune autre piste à suivre. Le rendez-vous pour le test n'est qu'au début de l'été. D'ici là, j'ai le temps de voir venir et suivre l'évolution. Merci
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@danielsan : c'est vrai que le symptôme principal du syndrome des loges est la douleur. L'oedème concerne le compartiment concerné. Votre médecin doit avoir des arguments pour chercher cette affection.
Citer
danielsan
Bonjour Mon médecin me prescrit une recherche de ce syndrome car le doppler n'explique pas le gonflement de mes jambes ni la douleur qui peut se faire tant en position assise que durant une course à pied. Dans le cas cette activité, j'ai déjà été obligé de marcher pour cause de douleur trop importante. Parfois, je peux courir sans problème. Dans votre reportage, il n'est pas fait allusion à un quelconque gonflement de la jambe (entre genou et cheville) mais uniquement de douleur... sans mettre en doute les compétences de mon médecin, j'ai un gros doute sur la recherche de ce syndrome prescrite par le médecin.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Calisto : c'est un examen complémentaire qui permet de poser le diagnostic, avec une mesure des pressions musculaires lors d'une épreuve d'effort qui entraîne une douleur.
Citer
callisto06
Bonjour, Cela fait 3 mois que j'ai une douleur au mollet droit style crampe(latéralement et 2/haut)apparue après 20mn de running Malgré une IRM et une échographie rien n'a été trouvé . Mon médecin pense que c'est musculaire mais sans préciser quoi .... Chaque reprise a été soldée par une reprise de la douleur et une aggravation des symptômes (diminution de plus en plus lente de la douleur et pénibilité à la marche de plus en plus importante) Y a t-il un symptôme précis pour valider un diagnostic de syndrome des loges . Merci de votre réponse Cordialement Callisto
Citer
Page : 1  2  3 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).