Mis à jour le 25 juillet 2014 à 15h45
Mon compte

  >     >  Intolérance au gluten : un régime sinon rien !

Intolérance au gluten : un régime sinon rien !

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 21 octobre 2009, mis à jour le 8 juillet 2014

À ne pas confondre avec l'allergie, l'intolérance au gluten reste souvent très mal diagnostiquée. Aussi appelée maladie cœliaque, elle contraint les personnes atteintes à un régime strict. Quels sont les premiers symptômes ? Dans quels aliments trouve-t-on du gluten ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'intolérance au gluten ?


Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent l'intolérance au gluten ou maladie cœliaque.

On peut s'en apercevoir dès la petite enfance mais parfois le diagnostic est plus tardif... L'intolérance au gluten, qu'on appelle aussi maladie coeliaque, touche près de 150.000 personnes en France selon l'Association française des intolérants au gluten. Il faut alors revoir toutes les habitudes alimentaires car le gluten, qui attaque l'intestin grêle et provoque ballonnements et douleurs abdominales, est omniprésent. On le trouve dans le pain mais aussi dans tous les types de pâtes et dans de nombreuses préparations culinaires.

Le gluten est un mélange de protéines combiné avec de l'amidon. Il est présent dans plusieurs céréales, dont le blé, l'orge et le seigle. Il assure la cohésion et l'élasticité de la pâte. C'est une sorte de liant pour les céréales, d'ailleurs le terme gluten signifie la "colle", en grec.

Certaines personnes développent une intolérance digestive à l'un ou à plusieurs composants du gluten, ces composants diffèrent selon le type de céréale. Si on prend l'exemple d'une personne sensible au gluten et qui ingère un aliment à base de blé, elle va développer une réaction immunitaire dirigée contre une substance spécifique au blé : la gliadine. Quand cette gliadine arrive au niveau de l'intestin, le système de défense s'emballe et produit des anticorps qui vont agir uniquement au niveau intestinal. C'est pour cette raison qu'on appelle aussi cette intolérance : la maladie cœliaque. Ces anticorps vont attaquer les cellules intestinales en désorganisant leur structure et leur fonctionnement.

Résultat : une atrophie des villosités, autrement dit la partie de l'intestin qui absorbe les nutriments est partiellement détruite. Du coup l'intestin n'arrive plus à absorber les différents nutriments. Progressivement, cette malabsorption conduit à des carences en calories et nutriments essentiels comme les protéines, les vitamines ou encore les minéraux, en particulier le fer et le calcium. Quand il s'agit d'un enfant, on observe en plus d'un amaigrissement, de l'anémie et un retard de croissance.

Bien que cette intolérance fasse intervenir le système immunitaire, il ne faut pas la confondre avec les allergies alimentaires. Face à une intolérance au gluten, le système de défense ne produit pas les mêmes anticorps que dans une allergie (il produit des IgA, IgG et non des IgE). Du coup, ni la cible ni les signes ne sont les mêmes. Dans le cas de l'intolérance au gluten, les signes sont strictement digestifs. Ils se traduisent le plus souvent par des douleurs abdominales, une diarrhée et des ballonnements. Ces symptômes apparaissent progressivement dans le temps et non brutalement comme dans le cas d'une allergie.



Le régime sans gluten comme seul traitement


Pour éviter le gluten, il faut se méfier de tous les plats industriels.

Quand on est adolescent, la maladie cœliaque peut être particulièrement difficile à vivre.

Même si le jeune patient suit bien son régime sans gluten et qu'il n'est pas considéré comme malade, il consulte une fois pas an son gastro-entérologue et au besoin, un psychologue.


Un menu sans gluten


Un restaurant où tous les plats et boissons sont sans gluten !

Pour les intolérants au gluten, les courses et l'alimentation du quotidien requièrent une grande vigilance !

Alors quand il s'agit d'aller au restaurant, commander un menu qui ne les rendra pas malades devient un véritable casse-tête... En France, seuls quelques établissements se sont spécialisés dans le "sans gluten". C'est le cas à Paris, du Biosphère Café. Vous pourrez trouver toutes les adresses des restaurants en France qui servent des plats sans gluten sur le site Sortirsansgluten.com.



Des ateliers pour apprendre à cuisiner sans gluten


Pour le pain, le danger provient de la farine de blé qui contient du gluten.

L'Association française des intolérants au gluten propose des cours de cuisine pour aider les intolérants au gluten à suivre leur régime. Ces ateliers sont également ouverts aux proches des malades. 

Lors de ces ateliers, les intolérants au gluten apprennent notamment à faire du pain sans gluten.


Vivre sans gluten


En l'absence de traitement contre l'intolérance au gluten, les patients doivent suivre un régime alimentaire strict.

Lorsque le diagnostic de la maladie coeliaque tombe, il faut évidemment changer radicalement ses habitudes alimentaires. Et cette adaptation demande un apprentissage et une grande vigilance.


En savoir plus sur le gluten


Articles et vidéos :

Questions/Réponses :

Ailleurs sur le web



Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3 
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Paludier : le médicament que l'on vous a prescrit pendant 20 ans n'est pas franchement un traitement de diarrhée. Oui, vous pouvez en parler avec votre gastroentérologue, mais il y aurait sans doute pensé s'il avait trouvé des signes d'appel. Mais on ne sait jamais !
Citer
Paludier
depuis 1970 j'ai des selles molles sinon liquides, minimum 3/jour, souvent 5 ou 6, accompagnées de forts ballonnements. Ballonnements qui, en faisant pression sur divers organes et surtout sur les sorties nerveuses du rachis, créent des douleurs. J'ai consulté maints spécialistes, ai été exploré plusieurs fois, on ne trouve rien. Un de ces spécialistes m'a fait prendre du thioridazine 3% pendant 20 ans, me disant que cela est une diarrhée nerveuse. Pourrais-je orienter mon gastroentérologue actuel vers cette nouvelle voie : une untolérance (peut-être partielle) au gluten. Merci
Citer
Marmotte1979
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr a dit :
@Marmotte1979 : la réponse est non à la première question. La maladie coeliaque peut être associée à l'hypothyroïdie, oui.
Merci de votre réponse.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Marmotte1979 : la réponse est non à la première question. La maladie coeliaque peut être associée à l'hypothyroïdie, oui.
Citer
Marmotte1979
Re moi avec encore des questions : Je suis allée voir, il y a presque deux ans, une micro nutritionniste, dans le but de perdre quelques kilos, qui m'a detecté une intolérance au gluten grâce au dosage d'igg. J'ai perdu 8 kg en 6 mois environ et on ne parle pas des centimètres en moins! Comment mon généraliste à qui j'ai raconté tout ça (lui-même me disait de faire attention à mon poids) et qui a vu le résultat physique, ne m'a pas orienté vers un gastroentérologue afin d'être sûr du diagnostique? De plus j'ai une hypothyroïdie depuis 2001, n'y a-t-il pas un lien? Merci d'avance.
Citer
Marmotte1979
Bonjour, Peut-on être intolérant au gluten sans être coeliaque?
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Géraldine : il est vrai que l'on peut constater une ménopause précoce chez les femmes intolérantes au gluten non traitées. La dépression, l'irritabilité, la fatigue sont de symptômes classiques de la préménopause. Mais comme vous le dites, si vous êtes dans une période difficile, ça peut l'expliquer aussi. Pour plus de prudence, voyez votre gynécologue qui vous prescrira une prise de sang afin de vérifier.
Citer
Geraldine31
Me revoilà... avec encore quelques questions en suspens... J'aurai 40 ans dans quelques mois. Depuis le début de l'année, mes cycles sont irréguliers : 27 jours, 29 jours, 28 jours, 27 jours. Je précise que j'ai toujours eu des cycles réguliers. En plus : je suis d'une humeur exécrable et déprime parfois. Il est vrai que ma situation personnelle n'est vraiment pas terrible en dépit de bien des efforts pour m'en sortir ! Donc voilà je me demande si je ne serai pas dans une phase de préménopause !? Les femmes coeliaques sont ménopausées plus tôt paraît-il ? D'après ce que j'ai pu glaner comme infos ce serait exact... Qu'en pensez-vous ? Mon gynéco peut-il par le biais de tests sanguins ou autres me révéler ce qu'il en est ?
Citer
Geraldine31
Merci pour vos réponses et merci à tous ceux qui contribuent sur le sujet de l'intolérance au gluten. Bonne continuation !
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
PS : il s 'agit d'une maladie auto-immune et les chocs psychologiques sont souvent à l'origine de leur découverte ou de leur aggravation.
Citer
Page : 1  2  3 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).