Mis à jour le 30 juillet 2014 à 0h52
Mon compte

  >     >  Circoncision : avec ou sans anesthésie ?

Circoncision : avec ou sans anesthésie ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 18 janvier 2011, mis à jour le 4 septembre 2013

La circoncision consiste en l'ablation totale ou partielle du prépuce, laissant ainsi le gland du pénis à découvert. Si elle peut s'avérer nécessaire pour raisons médicale, il s'agit également d'un rite religieux essentiel tant pour les juifs que pour les musulmans. Mais faut-il continuer de faire des circoncisions sans anesthésie ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que la circoncision ?


Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la circoncision.

Le terme circoncision vient du latin circumcisio, et signifie "couper autour".

C'est dès le début du XIXème siècle que la circoncision a été réalisée en grand nombre aux Etats-Unis pour des raisons "pseudo médicales". En 1870, le Pr. Lewis Sayre, chirurgien newyorkais, après avoir vu les effets bénéfiques de la circoncision sur un enfant de 5 ans qui ne pouvait plus marcher, à cause d'un sévère phimosis (un étranglement du prépuce), en déduit qu'il fallait mieux circoncire tous les nouveaux-nés pour éviter un tel "drame". Ces conclusions peu scientifiques et hâtives ont imposé la circoncision à 60 % des petits Américains, jusque dans les années 1950.

Pour ceux qui l'ignoreraient, le prépuce est un repli de peau mobile qui entoure le gland. Il est attaché à la verge, sur la partie inférieure. La particularité du prépuce est qu'il peut se rétracter et sert de fourreau. Soit il découvre, soit il recouvre le gland, en glissant le long de la verge sur plusieurs centimètres, grâce à la présence d'un anneau extensible qui se situe à son extrémité.

Le prépuce est construit d'une double couche. La peau est la partie externe et la partie interne est une muqueuse. Cette partie interne est plus solide qu'elle n'en a l'air. Elle résiste sans problème aux fréquentes frictions que le décalottage et le recalottage, entraînent. La muqueuse est également imperméable et protège donc de l'humidité.

Enfin, le prépuce comporte une fine couche de muscles à l'intérieur de la peau, comme le scrotum, la membrane qui entoure les testicules. Ces muscles jouent un rôle sur le plan sexuel. Le prépuce est également doté d'un tissu particulier. C'est ce que l'on appelle la "bande striée". Il s'agit d'un tissu composé de nervures, cachées à l'intérieur du prépuce. De nombreux nerfs rendent cette zone particulièrement sensible. Elle est donc importante dans la sexualité masculine.

La circoncision est accomplie le plus souvent pour des raisons religieuses aussi bien chez les juifs que chez les musulmans. Mais bien avant, la plus ancienne représentation connue orne un tombeau de Saqqarah, en Egypte, et remonte à environ 2 300 ans avant notre ère. L'indication peut aussi être médicale comme dans le cas d'un phimosis, quand le prépuce est trop serré et qu'il empêche le décalottage, qu'il gène la miction. Quand aux raisons hygiéniques, ce sont les Américains qui ont estimé que cela réduisait les risques d'infection.

Ce qui change dans le geste est l'âge auquel il est réalisé et la prise en charge de la douleur. Ainsi dans les circoncisions rituelles, il est fait sans anesthésie, le plus souvent au huitième jour de l'enfant. C'est aujourd'hui la dernière intervention chirurgicale de l'enfant qui peut être pratiquée par des non-médecins et sans anesthésie. Alors que le très jeune enfant, on le sait aujourd'hui, ressent la douleur…

En tout cas de nombreux parents préfèrent l'anesthésie et en France en 2007, plus de 55.000 garçons de moins de dix ans ont été circoncis sous anesthésie générale.


Une opération sous anesthésie


Attention, images d'intervention chirurgicale : le frein est soigneusement reconstruit.

Aujourd'hui on peut pratiquer une circoncision sous anesthésie générale dans un bloc opératoire. Cette intervention est demandée soit par les parents pour des raisons religieuses, soit par le médecin pour opérer un phimosis (un prépuce trop étroit).

Bien sûr on peut soigner un phimosis sans faire une circoncision, en pratiquant une plastie du prépuce, mais la circoncision est indiquée dans ce cas.


En savoir plus


Questions/réponses :

Dossiers :

Dans le forum :








Mots clés


Vos commentaires
gaycirconcisado
Je voudrais bien dialoguer avec RG75, moi : gerpoch1@voila.fr Je me suis fait circoncire jeune adulte, adolescent déjà formé, après la puberté, à 15 ans et demi, non par nécessité, médicale ou religieuse, mais par goût. J'en avais très envie depuis un certain temps et je connaissais un homme qui l'était, qui m'a beaucoup aimé. C'est ce qui m'a décidé. J'ai donc pu comparer avant et après ! Je savais que c'était bien, mais à ce point, je ne l'imaginais pas. C'est génial. C'est la nudité du gland qui est ce qu'il y a de plus appréciable. Paradoxalement, sa désensibilisation, toute relative, d'ailleurs, conduit à prolonger les choses, du moins pour moi, et à parvenir à un stade de plaisir plus intense et plus raffiné, me semble-t-il. Je ne l'ai pas une seule fois regretté. Si quelqu'un y pense pour lui ou seulement aimerait en discuter avec moi, pas de problèmes. Et si quelqu'un a envie de franchir le pas, je lui raconterai plus en détail et je répondrai à ses questions. Moi, le peux dire que j'ai trouvé que c'était beaucoup mieux après. Mon mail : gerpoch1@voila.fr On peut en parler !

(Nous vous invitons à faire preuve de prudence lorsque vous diffusez votre adresse mail sur notre site. Allodocteurs.fr ne pourra être tenu comme responsable en cas de débordement.)
Citer
gaycirconcisado
Bonjour ! Je voudrais répondre à RG75, et émettre des commentaires à propos de ceux qui imaginent que la circoncision diminue la sensibilité, et le plaisir. Il y a des gens qui ont des problèmes avec leur sexualité, et qui, n'étant pas circoncis s'imaginent des choses catastrophiques. C'est ridicule. Je me suis fait circoncire jeune adulte, adolescent déjà formé, après la puberté, à 15 ans, non par nécessité, médicale ou religieuse, mais par goût. J'en avais très envie depuis un certain temps et je connaissais un homme qui l'était, qui m'a beaucoup aimé. C'est ce qui m'a décidé. Je savais que c'était bien, mais à ce point, je ne l'imaginais pas. C'est génial. C'est la nudité du gland qui est ce qu'il y a de plus appréciable. Paradoxalement, sa désensibilisation, toute relative, d'ailleurs, conduit à prolonger les choses, du moins pour moi, et à parvenir à un stade de plaisir plus intense et plus raffiné, me semble-t-il. Je ne l'ai pas une seule fois regretté. Si quelqu'un y pense pour lui ou seulement aimerait en discuter avec moi, pas de problèmes. Et si quelqu'un a envie de franchir le pas, je lui raconterai plus en détail et je répondrai à ses questions. Moi, le peux dire que j'ai trouvé que c'était beaucoup mieux après. Après la cicatrisation et que le gland a commencé à se désensibiliser (et à grossir un peu, aussi, même en érection, alors que j'avais la certitude que ma puberté était terminée complètement (à 15 ans, normal !!!), j'ai découvert avec mon ami des subtilités nouvelles de l'orgasme, et surtout je suis devenu plus long à jouir, et avant d'éjaculer, j'ai déjà le goût de l'orgasme et au moment de l'éjaculation, là, je dis pas !!!! Pour se branler, pas de problème, mais il m'a quand même fallu attendre quelques mois pour pouvoir le faire directement et à sec sur le gland. Sinon, avec un lubrifiant et le mieux, c'est l'huile d'amande douce. Mais pas de problèmes car la muqueuse du gland se change et supporte directement avec les doigts ce qu'elle ne supportait pas auparavant. Il faudrait, à mon avis, conseiller la circoncision à tous les hommes et les ados. gerpoch1@voila.fr
Citer
RG75
Je me suis fait circoncire à l'âge adulte. C'est un choix volontaire, sans connotation religieuse. Je l'ai fait faire sans anesthésie car je souhaitais que ce soit fait de manière traditionnelle. Je n'ai pas eu très mal. N'ayant pas eu de points de suture, la circatrisation s'est faite sans problèmes. Je suis très content du choix que j'ai fait il y a maintenant 17 ans.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Dani74 : dans un service d'urologie.
Citer
Dani74
Bonjour,j'ai 38 an et je suis pas circoncis.Ou je peu faire cette petit opération?
Citer
cdricdup
En même temps quand on vous fais ça le chirurgie tire pas mal la peau, il a peur de toucher le gland, mais en entendant quand il coupe court ça fais des gros dégâts aussi et après ya plus personne pour vous aider...
Citer
cdricdup
En même temps quand on vous fais ça le chirurgie tire pas mal la peau, il a peur de toucher le gland, mais en entendant quand il coupe court ça fais des gros dégâts aussi et après ya plus personne pour vous aider...
Citer
attention83
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).