Attention aux lingettes et aux laits de toilette pour bébés

De nombreuses lingettes et laits de toilette pour bébés contiendraient des substances dangereuses, selon une enquête réalisée par l'UFC-Que Choisir sur 34 produits.

Rédigé le

Attention aux lingettes et aux laits de toilette pour bébés
Attention aux lingettes et aux laits de toilette pour bébés

Les lingettes et les laits de toilette pour bébés ne seraient pas aussi inoffensifs qu'ils en n'ont l'air. C'est en tout cas la conclusion que tire l'UFC-Que Choisir de son enquête réalisée sur vingt-sept marques de lingettes et sept laits de toilette. Les résultats des tests en laboratoires ont en effet révélé la présence de "substances indésirables" dans la composition de la quasi totalité de ces produits.

Substances indésirables

Derrière ces "substances indésirables", se cachent quatre familles d'ingrédients : les parabènes, le phénoxyéthanol, les isothiaeolinones et plusieurs allergènes.

Depuis qu'ils sont accusés d'être des perturbateurs endocriniens, les parabènes ont été bannis de nombreux produits cosmétiques. C'est ce que tend à montrer les résultat des tests, puisque seules six marques de lingettes en contiennent encore (Carrefour Discount®, Carrefour Baby®, Top Budget® (Intermarcher), Freshly® (Carrefour), Sans marques (chez Auchan) et Biolane®).

En revanche, avec l'abandon des parabènes, arrive sur le marcher une autre famille de conservateurs pour les remplacer : les isothiaeolinones. Or, ces substances peuvent provoquer des eczémas de contact.

Le phénoxyéthanol, suspecté d'être toxique à fortes doses, pour le système de reproduction et le développement, a quant à lui été retrouvé dans quatorze lingettes et trois laits de toilette.

Pourtant, en juin 2012, l'Agence du médicament (Ansm) avait recommandé de ne plus utiliser ce composé dans les produits cosmétiques destinés au siège, chez les enfants de moins de 3 ans, et de restreindre son utilisation à une concentration de 0,4% dans tous les autres produits. Les tests ont cependant révélé des concentrations supérieures pour les lingettes Mixa bébé®, Toujours® (Lidl), Klorane, Chérubin® (Aldi), Winny® (Cora), Carrefour Discount®, Carrefour Baby®, ainsi que dans le lait de toilette Mixa bébé®. Une précédente enquête réalisée par 60 millions de consommateurs avait déjà révélé en mars 2013 que de nombreuses lingettes pour bébés contiennent du phénoxyéthanol.

Enfin, l'Association de défense des consommateurs a testé la présence de 26 allergènes qu'elle a retrouvé en "quantités significatives" dans 12 lingettes et 2 laits de toilettes. Comme leur nom l'indique, ces composés ne sont problématiques que pour les enfants allergiques. Par souci de transparence, la réglementation impose aux fabricants de mentionner leur présence sur l'étiquette lorsque leur concentration est supérieure à 10 mg/kg. Problème : l'association de consommateurs indique que six fabricants n'étiquettent pas leurs produits.

Un étiquetage faussement rassurant

Les mentions "hypoallergéniques", "testés sous contrôle dermatologique", inscrites sur les emballages pour rassurer les consommateurs ne seraient donc pas dignes de confiance. L'UFC-Que Choisir s'inquiète de la cumulation des facteurs de risques des lingettes : "elles sont appliquées plusieurs fois par jour sur une peau de bébé souvent irritée. Pire, l'absence de rinçage après application a pour effet de prolonger le temps de pénétration."

Au total, seules les lingettes Natural caresse de Bébé Cadum® et le lait de toilette Natessance® sont passés à travers le crible de l'association. Ils ne renferment aucune des quatre familles de substances recherchées.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24