1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Anti-inflammatoires

Ibuprofène : risque cardiovasculaire à très forte dose

Disponible sans ordonnance, l'ibuprofène est l'un des antalgiques préférés des Français. Mais, pris à très haute dose, l'ibuprofène augmenterait légèrement les risques cardiovasculaires, selon l'Agence européenne du médicament.

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Pr François Chast, chef du service pharmacie de l'hôpital Cochin

L'ibuprofène, l'un des médicaments les plus utilisés contre la douleur et l'inflammation, accroitrait légèrement le risque de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC), selon l'Agence européenne du médicament (EMA). Mais ce, uniquement s'il est pris à très forte dose. Ainsi, les risques cardiaques seraient présents à partir de 2400 mg d'ibuprofène par jour, soit 12 comprimés par jour (de 200mg) !

Aucune augmentation du risque cardiaque n'a en revanche été observée chez les patients prenant moins de 1200 mg par jour, donc la grande majorité des patients. Les doses habituelles chez l’adulte sont de 200 à 400 mg trois fois par jour. Pour réaliser ces recommandations, le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC), de l'EMA, a compilé plusieurs analyses, ainsi que des essais cliniques et des données épidémiologiques des populations.

Surveiller les patients à risque

Face à ce faible risque, le rapport conclut que les bénéfices de cet antalgique prévalent sur ses possibles dangers cardiovasculaires. Il préconise en conséquence une modification des conseils d'utilisation et invite les médecins à évaluer "soigneusement" le risque cardiovasculaire d'un patient avant de prescrire de l'ibuprofène sur une longue durée et à des doses importantes. La vigilance doit être de mise chez les patients présentant des troubles cardiaques ou circulatoires.

L'ibuprofène est un médicament commercialisé depuis les années 60 sous divers noms commerciaux, comme Advil® ou Nurofen®. Certaines formes (notamment 200 mg) sont en vente libre dans plusieurs pays européens dont la France. L'avis du PRAC ne concerne toutefois que les traitements pris par voie orale et non les gels et crèmes à base d'ibuprofène.

Encore au stade des recommandations

Pour le PRAC, le risque cardiovasculaire de l'ibuprofène à forte dose est similaire à celui de l'antalgique diclofénac (Voltarène® et génériques) dont la prescription est déjà limitée chez les patients ayant certains problèmes cardiovasculaires. En 2013, l'Agence française du médicament (ANSM) avait demandé aux médecins de restreindre son utilisation, suite à des risques de thromboses artérielles pointés du doigt par l'EMA.

Les médicaments à base d'ibuprofène étant approuvés au niveau national, les recommandations du PRAC devront encore être approuvées par le comité européen de coordination (CMDh) qui est l'entité européenne représentant les différentes agences nationales du médicament.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus