1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Antalgiques

Les antalgiques peuvent perturber la fertilité masculine

Aspirine, paracétamol, ibuprofène... ces médicaments couramment utilisés contre la douleur pourraient bien agir comme des perturbateurs endocriniens. C'est ce que suggère une étude menée par des chercheurs de l'Inserm et publiée dans la revue Human Reproduction.

Rédigé le , mis à jour le

Les antalgiques peuvent perturber la fertilité masculine

On connaissait le bisphénol A, les phtalates ou encore certains pesticides... C'est au tour des antalgiques d'être montrés du doigt comme des perturbateurs endocriniens potentiels. C'est ce qu'indique une étude de l'Inserm. Des chercheurs de l'Université de Rennes ont utilisé des échantillons de tissu testiculaire d'hommes adultes mis en culture avec du paracétamol et de l’aspirine.

Les conséquences observées sont sans appel : ces molécules perturbent la production de testostérone, ainsi que d'autres hormones indispensables à la masculinisation et la fertilité.

L'utilisation de ces médicaments pourrait donc présenter un risque pour les gros consommateurs. C'est le cas notamment des sportifs de haut niveau habitués à prendre de fortes doses d'antalgiques pour prévenir ou soulager les douleurs chroniques.

Etude de référence : "Paracetamol, aspirin and indomethacin display endocrine disrupting properties in the adult human testis in vitro", Hum. Reprod. (2013), doi: 10.1093/humrep/det112

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :