1. / Maladies
  2. / Sommeil
  3. / Ronflements

Stop aux ronflements : osez la gymnastique de la langue !

Faire des exercices réguliers avec sa langue réduirait l’intensité et la fréquence des ronflements, selon une récente étude brésilienne, publiée dans la revue scientifique Chest. Alors qu'aucun traitement n'est vraiment reconnu pour soigner les ronflements, cette gymnastique oropharyngée pourrait bien en intéresser plus d'un et.. plus d'une !

Rédigé le

Stop aux ronflements : osez la gymnastique de la langue !
Des exercices réguliers avec sa langue réduirait l’intensité et la fréquence des ronflements - ©Minerva Studio - Fotolia.com

Selon les chercheurs de l'étude, pratiquer des exercices bucco-linguaux réduirait de 36% la fréquence des ronflements et de 59% sa puissance, chez les personnes ayant un ronflement faible ou modéré ou celles atteintes d’un syndrome obstructif d’apnée du sommeil d’intensité faible.

Nul besoin d’enfiler votre tenue de sport pour cette séance de gym ! Si vous être ronfleur, prenez quelques minutes chaque matin pour faire des séances de "rééducation" de votre sphère oropharyngée. Les exercices sont simples et efficaces :

  1. Ramenez la pointe de la langue contre le fond du palais, faites-la glisser vers le fond et maintenez la position quelques instants.

  2. Placez votre langue sur le palais en l'aplatissant sur toute sa surface et pressez la langue entière contre le toit de la bouche.

  3. Forcez l’arrière de la langue contre le fond de la gorge en gardant le contact de la langue à la fois avec l’arrière de la gorge et l’avant, en contact des dents.

  4. Poussez le fond de la langue vers le haut et l’arrière du palais en répétant la voyelle « A » à plusieurs reprises.

Répétez ces exercices quotidiennement pendant plusieurs mois.

Le ronflement survient quand, durant le sommeil, les muscles de la gorge se relâchent, la langue tombe en arrière et la gorge se rétrécit. Les murs de la gorge se mettent alors à "vibrer" surtout à l’inspiration. Ces vibrations produisent les bruits du ronflement. 

Ce traitement non-invasif pourrait en contenter plus d'un, y compris les conjoints...