1. / Maladies
  2. / ORL

Un implant innovant pour améliorer les oreilles décollées

5% des Français ont les oreilles décollées. Cette particularité est souvent la source d'un complexe, altérant la confiance en soi. Une technique anglaise vient simplifier la prise en charge des oreilles décollées.    

Rédigé le , mis à jour le

Un implant innovant pour améliorer les oreilles décollées
Sommaire

Des avantages considérables sur la chirurgie classique

"La chirurgie des oreilles décollées a peu évolué depuis 40 ans", estime le Dr Alexandre Marchac, chirurgien plasticien. "C'est la première fois que l'on dispose quelque chose d'innovant pour l'oreille décollée avec ce clip." L'oreille est composée d'un cartilage qui se plie pour donner sa forme caractéristique. Dans un peu plus de la moitié des cas, l'oreille décollée s'explique par une anomalie de la "pliure" : le cartilage est plus "plat".

Un dispositif pour le moment européen

Le dispositif a été inventé en Angleterre, où 3.000 implants ont été posés. "Nous avons 5 ans de recul et disposons d'un marquage CE, explique le Dr Marchac. Si l'implant pour l'instant est pour le moment réservé au marché européen, des études aux Etats-Unis sont en cours afin d'obtenir une autorisation de la FDA, la Food and Drug Administration.

L'implant sert à recréer le pli manquant. "Il s'agit d'un clip fabriqué dans un métal particulier, le nitinol, à mémoire de forme, explique le chirurgien. Il est spontanément plié et si on le déforme, il revient ensuite à sa forme d'origine. On glisse ce clip à plat, au niveau du cartilage de l'oreille et en reprenant sa forme, il plie l'oreille et créé la plicature."

Cette technique mini-invasive, se pratique sous anesthésie locale, en ambulatoire, et l'intervention dure une dizaine de minutes par oreille. Le patient repart  immédiatement après la pose, il n'a pas à porter le bandeau nécessaire après la chirurgie et les suites ne sont pas douloureuses. Les ecchymoses sont présentes durant une semaine environ. Seules contraintes durant un mois : dormir à plat, éviter la natation, tout comme les chocs sur l'oreille.

Attention, la technique ne s'adresse pas à toutes les oreilles décollées et il est capital de respecter l'indication. "Ce clip est indiqué pour ceux qui ont le pli manquant de l'oreille, ce défaut de plicature de l'anthélix", précise le Dr Marchac. "Elle est éventuellement réalisable quand la malformation est associée aux d'autres défauts, comme le lobe de l'oreille projeté dans l'avant, mais un geste chirurgical doit être associé."

Avantage de taille, une simulation est possible grâce au "préfold" : "c'est le même implant que l'on va poser sur la peau pour simuler la correction", détaille-t-il. "Il permet de se mettre d'accord avec le patient pour savoir précisément ce qu'il veut obtenir et ce résultat est parfaitement reproductible."

 "C'est une méthode très intéressante, simple, bien étudiée et encadrée", confirme le Pr Denoyelle, chirurgien ORL pédiatrique. Elle peut être réalisée dans un bloc de consultation, ce qui est un avantage."

 

Étude : Complications of Otoplasty. Handler. Facial Plast Surg Clin North Am. 21/11/2013. doi: 10.1016/j.fsc.2013.08.001.

Des complications plus rares et un prix plus élevé

Dans une étude prospective de phase 1, publiée en mars 2016 dans la revue Aesthetic Surgery Journal, les complications affectèrent 8 patients sur 39. Ce qui correspond au taux de complications de la chirurgie classique. Elles restent rares en pratique selon le chirurgien. "L'implant peut s'infecter et c'est la raison pour laquelle il doit être posé par un chirurgien, dans des conditions de stérilité", estime le Dr Marchac. Le taux d'infection est de 1%, mais il est facile d'enlever l'implant pour guérir l'infection. De plus, l'implant peut être discrètement visible sous la peau chez ceux qui ont la peau très fine, ce qui gène peu les patients en pratique en comparaison avec les oreilles décollées.

Une technique possible dès 7 ans

Les enfants peuvent bénéficier de ce clip à partir de 7 ans. "Nous projetons de mettre en place une étude chez l'enfant, à plus grande échelle, déclare le Pr Denoyelle." Cela permettra d'obtenir des données spécifiques à l'enfant sur la tolérance et la croissance de l'oreille." Nous n'allons sans doute pas débuter d'emblée avec une anesthésie locale, estime-t-elle. Nous démarrerons sans doute avec une hospitalisation de quelques heures, une courte anesthésie avec un masque et un suivi postopératoire de quelques heures, puis nous passerons à l'anesthésie locale. Les modalités doivent être affinées  chez l'enfant."

"L'implant destiné à rester tout la vie et s'il est bien posé, par un chirurgien rompu à la chirurgie de l'oreille, il n'y a pas de risque qu'il bouge", évalue le plasticien, qui juge l'implant révolutionnaire, à condition de respecter les indications et de sélectionner les patients.

L'implant coûte 580 euros, en sachant que 2 implants peuvent être nécessaires par oreille. Compte tenu du geste chirurgical sous anesthésie locale, en ambulatoire et des honoraires du chirurgien, le montant total est évalué entre 2.300 € à 4.500 € au maximum (la province reste moins chère que la capitale. En comparaison, l'intervention chirurgicale classique se monte à environ 2.000 € pour les deux oreilles, pris en charge en partie par la mutuelle. La prise en charge est systématique chez l'enfant selon le Pr Denoyelle. L'implant n'est pas encore remboursé, mais des procédures sont en cours, afin de le faire prendre en charge. Elles nécessiteront quelques années à aboutir. "C'est une technique innovante, forcément plus chère que la technique classique, mais elle présente un véritable avantage pour les patients", conclut le chirurgien, enthousiaste.

 

Étude : Treatment of Prominent Ears with an Implantable Clip System: A Pilot Study. Kang. Aesth Surg J. Mars 2016. doi: 10.1093/asj/sjv182.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus