1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Rio 2016 : les athlètes australiens seront interdits de somnifères

La prise de somnifères sera interdite pour les athlètes australiens dès leur qualification pour les jeux Olympiques 2016 à Rio, a annoncé vendredi le Comité olympique du pays (AOC), qui se réserve le droit de vérifier leurs affaires personnelles.

Rédigé le

Rio 2016 : les athlètes australiens seront interdits de somnifères
RIO 2016 : les athlètes australiens seront interdits de somnifères © photophonie - Fotolia.com

 "En appliquant l'interdiction dès l'annonce de la qualification, nous donnons aux athlètes le temps de se sevrer avant leur arrivée au village olympique à Rio (en juillet 2016)", a justifié le Comité olympique australien sur son site.

Pour les Jeux olympiques de Londres en 2012, l'interdiction de "certains traitements hypnotiques" entrait en vigueur trois semaines seulement avant le début de la compétition. Ce durcissement de la législation intervient après la cure de désintoxication en 2014 du nageur australien Grant Hackett, double champion olympique.

L'athlète âgé de 33 ans avait été hospitalisé deux mois pour sa dépendance au Stilnox®, un somnifère parfois prescrit aux athlètes de haut niveau qui souffrent de troubles du sommeil avant d'importants rendez-vous sportifs. En plus du Stilnox®, qui contient du zolpidem, le nitrazepam contenu dans le Mogadon® et le flunitrazepam présent dans le Rohypnol® sont également proscrits.

Tous les athlètes australiens sélectionnés pour Rio devront signer un document autorisant les responsables officiels de l'équipe à fouiller leurs sacs et leurs effets personnels dans le village olympique. "Cela implique le droit (pour les responsables) de saisir toutes les substances suspectes et de les faire analyser", poursuit le Comité. En cas de refus, les athlètes risqueront d'être renvoyés de l'équipe et d'être inéligibles pour les JO suivants.