1. / Se soigner
  2. / Traitements du cancer

Cancer : que faire contre les effets secondaires des traitements ?

Nausées, diarrhées, perte de cheveux, amaigrissement, fatigue, impuissance… Voilà un aperçu des effets secondaires qu'un malade souffrant du cancer doit parfois entendre quand on lui propose un traitement. Que peut-on faire contre ces effets ? Est-ce un passage obligé ? Chimio, radiothérapie, chirurgie... comment y faire face sans se rendre encore plus malade ?

Rédigé le , mis à jour le

Cancer : que faire contre les effets secondaires des traitements ?
Cancer : que faire contre les effets secondaires des traitements ?
Sommaire

Des effets indésirables

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent les effets secondaires des traitements contre le cancer.

Chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie... A chaque traitement, sa liste d'effets secondaires, qui génèrent beaucoup d'appréhensions, et parfois en découragent certains. La preuve : 11 % des patients en chimiothérapie arrêtent leurs séances à cause des effets secondaires cutanés, autre conséquence des médicaments. Pour y faire face depuis quelques années, cliniques et hôpitaux tentent d'améliorer la prise en charge globale des patients, mais aussi la qualité du suivi thérapeutique.

Un cancer se forme à partir de cellules qui deviennent anormales. Elles se mettent à se multiplier de façon anarchique sans laisser de place aux nouvelles cellules, plus jeunes et saines. Résultat, une masse se forme, c'est la tumeur, une tumeur qui peut rester localisée à un endroit ou devenir invasive. Un certain nombre de cellules cancéreuses se "détachent" alors de la tumeur d'origine et migrent dans les ganglions lymphatiques ainsi que dans d'autres régions du corps pour former de nouvelles tumeurs, on parle alors de métastases.

Toute la difficulté des traitements anticancéreux que ce soit la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie, réside dans le fait qu'il faut à la fois combattre les cellules malades et protéger les cellules saines. Or malgré les progrès, les traitements restent agressifs et les cellules saines ne sont pas épargnées, ce qui explique de nombreux effets secondaires.

Quand le traitement est chirurgical, le but est de retirer la tumeur ainsi que le maximum de cellules tumorales. Ce traitement provoque parfois des douleurs, surtout au niveau du bras quand par exemple un curetage des ganglions de l'aisselle est nécessaire et un œdème peut se former. Dans d'autres cas, les nerfs aux alentours de l'ablation peuvent être lésés et engendrer des troubles fonctionnels.

En cas de radiothérapie, le traitement consiste à exposer les cellules cancéreuses à une émission de radiations, qui va altérer l'information génétique des cellules malades et provoquer leur destruction.

En cas de chimiothérapie, le principe est un peu le même mais, cette fois on utilise des médicaments qui bloquent rapidement la division cellulaire. Là encore des cellules saines peuvent être affectées, le taux des cellules sanguines peut baisser. C'est ce qui peut entraîner des infections, une anémie et donc une grande fatigue.

Le type d'effets secondaires tels que les nausées, vomissements, troubles du transit, chute des cheveux et fatigue intense dépendent du produit, de sa dose et de sa durée d'administration. Heureusement, des traitements peuvent soulager les malades et limiter les effets secondaires.

Mieux connaître et comprendre les effets secondaires

Une infirmière explique les différents effets secondaires du traitement contre le cancer.

Le cancer est à peine diagnostiqué, que dans la foulée, les patients doivent entendre parler traitements, et donc des conséquences sur leurs corps. Dans un tel contexte, difficile parfois d'accueillir toutes ces mauvaises nouvelles à la fois.

A l'Institut Curie, une consultation infirmière a été mise en place depuis deux ans. Avant d'entamer la chimiothérapie, l'infirmière s'assure que le patient a bien compris ce qui l'attend. Plus que le médecin, elle est là pour prendre le temps et répondre aux questions.

Hypnotiser la douleur

Ces séances d'hypnose sont gratuites et en général effectuées toutes les semaines pendant 8 à 10 semaines.

L'hypnose thérapeutique est une discipline utilisée depuis peu pour faire face aux effets secondaires des traitements anti-cancer. Une méthode qui semble aider les patients à mieux supporter certains actes chirurgicaux sous anesthésie locale, alléger les bouffées de chaleur, mais aussi prévenir et diminuer les douleurs chroniques...

 

Cancer : en savoir plus sur les effets secondaires

Questions/réponses :

Dossiers :

Livre :

  • Prostate blues
    Daniel Boro
    Ed. Pourparler, mai 2010

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24