1. / Se soigner
  2. / Affaires, justice
  3. / Mediator

Mediator : comment se faire indemniser

Depuis le 1er septembre 2011, les victimes du Mediator peuvent se faire indemniser par l'Oniam, l'organisme chargé d'organiser à l'amiable les indemnisations relatives aux erreurs médicales. Quelles sont les démarches à suivre ? Comment les victimes peuvent-elles obtenir réparation ?

Rédigé le , mis à jour le

Mediator : comment se faire indemniser
Mediator : comment se faire indemniser
Sommaire

Les démarches à suivre pour demander une indemnisation

Après des mois de polémique, un fond d'indemnisation pour les victimes du Mediator® a été mis en place par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. L'Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux (ONIAM) a mis en ligne un dossier à remplir par les patients, ou leurs proches, afin d'obtenir réparation. Le formulaire doit être accompagné des ordonnances médicales justifiant la prise du médicament, ainsi que d'un certificat médical "permettant de justifier des dommages et pathologies imputés à la prise de benfluorex [molécule contenue dans le Mediator®, ndlr], et de justifier ainsi de l'existence d'un déficit fonctionnel".

Pour télécharger le formulaire de demande d'indemnisation, cliquez : ICI

Le dossier est à retourner en recommandé à l'ONIAM, service "Benfluorex", ou à déposer directement contre récépissé. Chaque demande sera ensuite examinée par des experts, qui jugeront des nuisances provoquées par la prise du Mediator®. La demande d'indemnisation sera d'abord transmise au laboratoire Servier. Si celui-ci refuse de payer les dommages causés aux victimes, l'ONIAM se chargera de l'indemnisation, mais garde la possibilité de saisir la justice afin de se faire rembourser par le laboratoire.

Une autre possibilité s'offre également aux victimes du Mediator® : attenter un procès au civil. Le formulaire de demande d'indemnisation précise que "le droit commun de la responsabilité des acteurs de santé s'appliqu[ant] aux dommages imputables à l'administration d'autres médicaments", les victimes ont la possibilité de saisir un tribunal civil, ou les commissions régionales de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux. Cette démarche ne permettra pas au plaignant d'obtenir une autre indemnisation, en plus de l'indemnisation de l'ONIAM.

Enfin, 1500 plaintes ont été déposées au tribunal pénal de Paris, pour "tromperie aggravée", "homicides et blessures involontaires", et "escroquerie" au préjudice de la Sécurité sociale. La procédure, qui pourrait durer plusieurs années, ne vise pas seulement le laboratoire Servier, mais également la société Biopharma, qui a commercialisé le médicament. Un procès devrait avoir lieu au printemps 2012, à Nanterre.

Afin d'aider les victimes dans leur démarches d'indemnisation, des associations comme l'Association d'Aide aux Victimes de l'Isoméride® et du Mediator® (AVIM), ou l'Association des Accidentés de la vie (FNATH) se sont mobilisées.

Mediator® : le rôle de l'Oniam

Pour faire face aux demandes, l'Oniam a créé une cellule de dix personnes à temps plein, chargée d'éplucher les dossiers.

Du début de sa commercialisation en 1976 à son retrait du marché en 2009, pas moins de 5 millions de personnes ont pris du Mediator® ou son générique le Benfluorex® selon l'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Toutes ces personnes ont en tout cas la possibilité de saisir l'office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Mais quel est cet organisme ? Quel est son rôle ? Comment fonctionne-t-il ?

Mediator® : le combat des victimes

Les victimes du Mediator® peuvent faire appel à l'Oniam pour réclamer une indemnisation.

Jean-Charles Theillac est une des nombreuses victimes du Mediator®. Il vient de saisir l'Oniam et explique les raisons de ce choix.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

  • Après avoir accepté une première indemnisation de l'Etat, pourrai-je poursuivre ma plainte si mon état de santé s'aggrave ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Mon médecin traitant, à la retraite désormais, ne veut pas me fournir la preuve de la prescription du Mediator. Comment réagir ?
    Comment fait-on quand on n'a plus les ordonnances ? La Sécurité sociale refuse de remonter jusqu'en 2008 !
    Mon cardiologue a refusé de me faire une échographie. Comment dois-je constituer mon dossier concernant le Mediator ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec Dominique Martin, directeur de l'ONIAM, et Charles Joseph-Oudin, avocat de victimes du Mediator®

Dans les médias :

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24