1. / Maladies
  2. / Poumons
  3. / Bronchite, BPCO

BPCO : l'autre maladie du tabac

On le connaît comme facteur de risque du cancer du poumon. Mais l'on sait moins que le tabac est à 80% responsable de la BPCO, ou bronchopneumopathie chronique obstructive. Une maladie pulmonaire grave qui, chaque année en France, est à l’origine de 17.000 décès.

Rédigé le

Entretien avec le Dr Gilles Jebrak, pneumologue à l'Hôpital Bichat (AP-HP)

La BPCO est une affection respiratoire chronique progressive et non réversible. Une maladie qui touche aujourd'hui 3,5 millions de Français. Elle se caractérise par une réduction progressive de la fonction respiratoire, les voies aériennes s'obstruant avec le temps. Chez certains patients, une bronchite chronique (toux avec expectoration) s'installe également. Des facteurs qui perturbent profondément l'oxygénation du sang et conduisent à un essoufflement sévère.

Si des facteurs environnementaux peuvent être à l’origine d'une BPCO (travail dans un environnement où l’air est viscié), le tabac reste la première cause du déclenchement de la maladie. Fumer jusqu'à 65 ans augmente de 50% le risque de développer une BPCO. Mais les personnes plus jeunes ne sont pas pour autant prémunies contre la maladie qui peut se déclarer dès la quarantaine.

Il n'existe pas de traitement curatif à la BPCO. En revanche, il est possible de ralentir son évolution. D'une part en arrêtant de fumer, mettant ainsi un terme à la dégradation accélérée de la fonction respiratoire. D'autre part, en s'astreignant à une pratique sportive régulière, les traitements médicamenteux ne suffisant pas. 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24