1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Presbyacousie

La presbyacousie à l'écoute

Aussi fréquente que la presbytie, la presbyacousie, ou baisse de l'audition liée à l'âge, n'est pourtant pas aussi connue. Quels sont les moyens de retrouver un niveau d'audition correct ? Combien coûtent les appareils auditifs et comment sont-ils pris en charge ?

Rédigé le , mis à jour le

La presbyacousie à l'écoute
La presbyacousie à l'écoute
Sommaire

Qu'est-ce que la presbyacousie ?

Benoît Thevenet et Marina Carrère d'Encausse expliquent la presbyacousie

La presbyacousie correspond à la baisse de l'audition liée à l'âge. 30% des plus de 65 ans estiment ne pas bien entendre. Un chiffre s'élève à plus de 70% chez les plus de 85 ans. Isolement, risque majoré de dépression, déclin cognitif accéléré… les conséquences de la baisse d'audition chez les personnes âgées sont nombreuses. Une prise en charge précoce permettrait pourtant de retarder les effets néfastes de la baisse d'audition.

Il faut trois éléments pour entendre correctement : un récepteur pour capter les sons, un transmetteur et un centre d'analyse pour les interpréter. Le pavillon de l'oreille capte les sons sous forme de vibrations. Les sons traversent le conduit auditif jusqu'au tympan, une membrane qui va les amplifier comme une peau de tambour.

Les vibrations font alors bouger une chaîne d'osselets : le marteau, l'enclume puis l'étrier qui passe l'information à l'oreille interne en s'enfonçant comme un piston dans la cochlée. La cochlée abrite les cellules de l'audition. Elles sont ciliées et transforment les vibrations en influx nerveux pour que le nerf auditif puisse les transmettre au cerveau.

Avec l'âge, ces cellules ciliées ou les relais de transmissions nerveuses peuvent être endommagés et provoquer une baisse d'audition. Généralement, les fréquences élevées sont touchées en premier, car les cellules ciliées correspondantes se trouvent à l'entrée de la cochlée où passent toutes les ondes sonores. Cela entraîne des difficultés à entendre les sons faibles ou aigus comme le S ou le F. La personne confond par exemple le mot "sauce" avec le mot "fausse".

Il n'y a pas que les cellules ciliées qui peuvent être endommagées. Il peut s'agir d'une altération des osselets qui deviennent moins souples avec l'âge ou un tympan qui se fragilise. Quelle que soit l'origine, la presbyacousie s'installe de façon insidieuse. La gêne devient peu à peu permanente. La personne se sent exclue des conversations. Pourtant, des solutions existent comme les aides auditives pour compenser la perte d'audition.

Dépister la presbyacousie

Comment vérifie-t-on la baisse d'audition ?

La presbyacousie s'installe progressivement. Coupée du monde, la personne se replie sur elle-même et s'isole avec à terme des problèmes cognitifs. Pour éviter cela, il faut consulter un ORL qui fera un premier diagnostic et contrôlera par la suite l'évolution de l'acuité auditive. La presbyacousie doit être prise en charge dès son apparition, lorsque les troubles sont encore réversibles.

Le dépistage est le seul moyen de pallier ces troubles de l'audition. Pour évaluer son audition, il existe un test : l'audiogramme. Un test simple qu'un trop grand nombre de personnes rechigne à passer.

Le dépistage auditif permet de mettre en place des appareillages discrets et efficaces. Il faut souvent intervenir sur les deux oreilles, et dans tous les cas, c'est celle qui entend le mieux qui est prioritaire sur l'autre. Leur échec est généralement lié à une utilisation trop tardive. Ce sont les audioprothésistes qui accueillent et orientent les patients dans le choix de leur appareillage.

Les chercheurs tentent actuellement de déterminer les gènes responsables de la baisse prématurée de l'audition, pour permettre à terme de mener des actions de prévention et d'élaborer des traitements spécifiques.

Presbyacousie : quelle prise en charge ?

Avec le vieillissement, l'audition a tendance à baisser.

Si vous souffrez de presbyacousie, vos enfants ou votre conjoint vous ont peut-être déjà reproché de ne rien entendre, de ne pas être attentif, ou de mettre la télé trop fort. Pour leur montrer que vous ne le faites pas exprès et que ce n'est pas votre faute, pourquoi ne pas les emmener avec vous chez votre audioprothésiste ?

Comment fabrique-t-on une aide auditive ?

Pourquoi les équipements auditifs sont-ils aussi chers ?

Les Français sont deux fois moins équipés en prothèses auditives que la moyenne européenne.

Certains ne croient pas à l'efficacité des appareils mais d'autres sont simplement bloqués par leur prix.

Il faut pourtant savoir qu'il existe des appareils efficaces bien moins chers que les miniatures à 1.000 euros minimum.

Des appareils auditifs de plus en plus perfectionnés

Les appareils intra-auriculaires, des oreillettes efficaces... mais chères !

Chaque année, en France, près de 500.000 personnes se font appareiller. Seulement 12% d'entre elles optent pour les appareils intra-auriculaires, qui sont intégralement rentrés à l'intérieur du conduit auditif.

Ces appareils très petits et discrets sont aussi de plus en plus efficaces grâce aux progrès technologiques.

La prise en charge de la baisse d'audition en EHPAD

Le port d'aides auditives nécessite un suivi régulier mais il est parfois difficile pour les personnes âgées de se rendre chez l'audioprothésiste. Près de Lille, une résidence médicalisée bénéficie depuis 2015 des services d'une audioprothésiste au sein même de la structure. L'objectif étant que les résidents ne laissent pas leurs prothèses dans leur tiroir.

Lors de ses visites en EHPAD, l'audioprothésiste vérifie le bon entretien des aides auditives des résidents. Il vérifie la propreté du conduit auditif, indispensable pour bien entendre : "On vérifie qu'il n'y a pas de bouchon de cérumen pour être sûr que le son puisse bien arriver au tympan et que le patient entende bien avec ses appareils auditifs. Le bouchon de cérumen peut aussi provoquer du larsen (sifflement parasite)", explique Alice Lacour-Peneau, audioprothésiste.

Avec l'âge, la perte auditive peut évoluer rapidement. Pour régler au mieux les appareils, il faut tester régulièrement l'audition des patients. Grâce à des appareils auditifs bien propres et bien réglés, la vie sociale des résidents en EHPAD s'améliore.

Baisse de l'audition : la rééducation auditive

Pour être efficace, la rééducation auditive doit être régulière

Les appareils auditifs améliorent la perception des sons mais cela ne suffit pas toujours pour retrouver une bonne capacité de compréhension. Des séances d'orthophonie sont souvent conseillées pour faciliter l'adaptation aux prothèses et rééduquer l'audition.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24