1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Grippe

La grippe atteindra son pic dans deux semaines

L'épidémie de grippe, de gravité modérée cette année, a touché plus de 750.000 personnes en quatre semaines et devrait atteindre son pic au cours des deux prochaines semaines, selon les données de surveillance de l'InVS, ce 25 février.

Rédigé le , mis à jour le

La grippe atteindra son pic dans deux semaines
La grippe atteindra son pic dans deux semaines

L'épidémie grippale perdure dans toute la métropole, relève l'Institut de veille sanitaire (InVS) dans son bulletin hebdomadaire avant de préciser que le pic est attendu dans les deux prochaines semaines.

Selon l'InVS, 197 cas graves ont été admis en réanimation la semaine dernière, dont 16 sont décédés, soit un "nombre de cas graves deux à quatre fois inférieur" à ceux observés lors des deux dernières saisons hivernales.

La majorité des malades, âgés en moyenne de 56 ans, avaient des facteurs de risques et seulement 40 étaient vaccinés. Parmi les virus de la grippe en circulation, le virus de type B/Victoria prédomine, alors qu'il n'est pas inclus dans la composition du vaccin cette année.

Mais l'impact sur l'épidémie de grippe devrait être limité car les virus de type B génèrent moins de formes graves que les virus de type A inclus dans le vaccin, notent les autorités sanitaires.

Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, qui ne prend en compte que les grippes avec fièvre supérieure à 39°C, 757.000 personnes ont consulté un médecin pour des syndromes grippaux en quatre semaines d'épidémie. Les régions les plus touchées la semaine dernière étaient Rhône-Alpes (avec 770 cas pour 100.000 habitants), le Languedoc-Roussillon (500) et l'Ile-de-France (446).

En ce qui concerne la "gastro", le réseau Sentinelles annonce la fin de l'épidémie, précisant que les cas vus par les médecins généralistes sont en dessous du seuil épidémique pour la deuxième semaine consécutive : ils ont atteint 160 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière contre 165 la semaine précédente, alors que le seul épidémique est à 183 cas pour 100.000 habitants.

Voir aussi