1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Alcool, alcoolisme

Du vin dans les cartables

En 1956, l'alcool est interdit dans les cantines scolaires pour les moins de 14 ans. Cette loi marque le début d'une prise de conscience de la société sur les dangers de l'alcool. Dès lors, les messages de prévention en direction des plus jeunes s'intensifient et aboutissent en 2009 à l'interdiction de la vente d'alcool aux mineurs. Retour sur soixante ans de liaisons dangereuses entre les enfants et l'alcool.

Rédigé le

Les enfants et l'alcool : des liaisons dangereuses

L'élève des années 50 transportait dans son cartable, en plus des cahiers et des crayons, du vin pour son repas à la cantine. Et comme le rappelle Pasteur sur les bons points des élèves, l'alcool est la plus saine et la plus hygiénique des boissons. À l'époque, la "société est complètement alcoolisée et on considère que l'alcool est un excellent produit pour tuer les vers dans le ventre, pour favoriser la croissance", raconte Didier Nourrisson, historien.

Grâce à l'alcool, les enfants deviennent des hommes. Une idée que les publicitaires n'hésitent pas à entretenir. Mais en 1954, un homme va s'attaquer à cette pratique à l'école : Pierre Mendès France. Il va imposer un verre de lait dans les écoles pour lutter contre la dénutrition mais aussi contre l'alcoolisme.

L'heure de la réplique a sonné. Pour protéger la jeunesse, la Ligue anti-alcoolique met elle aussi en scène des enfants dans ses messages de prévention. La guerre a lieu désormais sur la table des écoliers : "Il y avait des buvards de prévention mais il y avait aussi des buvards payés par les producteurs", se souvient le Dr Michel Craplet, médecin délégué de l'Association nationale de prévention en alcoologie. À la fin des années 50, la Ligue anti-alcoolique finit par gagner la bataille. L'école se débarrasse de la propagande des producteurs de vin destinée aux enfants.

Mais dans les années 60-70, les adolescents ont soif de liberté. "Ces jeunes vont se tourner vers d'autres manières de consommer de l'alcool, avec des consommations aiguës. Le binge drinking a commencé dans les années 60-70", explique le Dr Craplet. Pendant deux décennies, la jeunesse s'enivre en toute insouciance. Il faut attendre les années 80 et le rapport Jean Bernard, un médecin reconnu, pour que de nouvelles mesures législatives soient prises. Ainsi, en 1981, la consommation d'alcool est interdite dans les cantines des lycées.

À cette époque, le champ de la prévention est peu à peu réinvesti. Des slogans vont marquer toute une génération. La loi Evin vient mettre un point d'orgue dans la prévention de l'alcool en 1991. Désormais, la publicité est encadrée : "La jeunesse connaît sa première cure de désintoxication. On voit même arriver des jeunes vierges d'alcool à l'âge adulte", souligne Didier Nourrisson. En interdisant la vente d'alcool aux mineurs en 2009, la loi Bachelot a parachevé un demi siècle de protection institutionnelle des plus jeunes contre les méfaits de l'alcool.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24