1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Vésicule biliaire

La vésicule biliaire et ses calculs

Si vous avez plus de 50 ans, vous avez une chance sur quatre d'avoir un ou plusieurs calculs dans votre vésicule biliaire, mais vous n'en saurez sans doute jamais rien puisque la plupart d'entre eux ne provoquent aucun symptôme. Pancréas et vésicule biliaire, comment fonctionnent ces organes ? Qu'est-ce qu'une pancréatite ?

Rédigé le , mis à jour le

La vésicule biliaire et ses calculs
La vésicule biliaire et ses calculs
Sommaire

Qu'est-ce que la vésicule biliaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes décrivent la vésicule biliaire.

Des douleurs abdominales du côté droit qui irradient vers l'épaule et l'omoplate, de la fièvre, des nausées… Ces symptômes peuvent avoir pour origine la vésicule biliaire. Chez près de 20% d'entre nous, la vésicule biliaire fabrique des calculs. Dans la plupart des cas, ces calculs biliaires restent silencieux, mais ils peuvent créer des douleurs. Il faut alors souvent retirer la vésicule biliaire. Chaque année, environ 80.000 personnes sont opérées.

La vésicule biliaire est une petite poche située sous le foie. La vésicule biliaire a un rôle de stockage de la bile et participe à la digestion. C'est en réalité le foie qui fabrique la bile. Une fois produite, le liquide est stocké dans la vésicule qui a un peu une forme de poire. Lors de la digestion, la vésicule biliaire se contracte pour libérer une petite quantité de bile (une quantité qui est plus importante quand nous mangeons gras).

La bile passe par un petit canal (canal cystique) et rejoint un autre canal plus gros : le cholédoque aussi appelé voie biliaire principale. La bile est ensuite déversée dans le duodénum, la partie haute de l'intestin. Elle se mélange aux aliments et aide à la digestion. La bile est utile parce qu'elle contient notamment des sels biliaires qui jouent un rôle indispensable à la digestion des graisses. Elle permet également l'élimination de certains médicaments et aide le foie à débarrasser le corps des toxines.

Dans la vésicule, la bile peut se cristalliser et former ce qu'on appelle des calculs. Quand les calculs sont petits, ils peuvent ralentir l'écoulement de la bile qui finit par stagner et former une sorte de boue. Les calculs biliaires peuvent aussi obstruer totalement le passage. La vésicule peut s'enflammer, voire s'injecter et faire mal : c'est ce qu'on appelle la cholécystite aiguë.

Comment identifier l'origine des douleurs ?

L'écho-endoscopie permet d'étudier avec précision le contenu et la paroi de la vésicule.

Pour mettre en évidence les maladies de la vésicule biliaire, comme la présence de calculs, l'échographie abdominale est l'examen de première intention. Un examen simple et rapide qui permet dans plus de 90% des cas d'identifier les calculs vésiculaires.

Et quand l'échographie ne permet pas d'identifier l'origine d'une douleur située un peu au-dessus de l'estomac, un autre examen peut permettre d'étudier de plus près la vésicule et le pancréas : il s'agit de l'écho-endoscopie. Cet examen est réalisé sous anesthésie générale.

L'écho-endoscopie permet d'explorer l'intérieur d'un organe creux et de se diriger avec précision à l'intérieur de cet organe. L'écho-endoscopie dure environ vingt minutes. Le patient ne ressent aucune douleur et peut rentrer chez lui après l'examen.

Quand la vésicule doit être retirée

Attention, images d'intervention chirurgicale : la vésicule biliaire est petit à petit séparée du foie.

Des calculs peuvent être présents dans la vésicule biliaire pendant des années sans aucun symptôme. Mais lorsque les calculs présents dans la vésicule biliaire deviennent trop douloureux et qu'ils menacent le pancréas, l'ablation de la vésicule biliaire est nécessaire. C'est ce qu'on appelle une cholécystectomie, une intervention très courante.

Le plus souvent la vésicule est retirée par coelioscopie. La coelioscopie est une technique qui présente plusieurs avantages : un rétablissement rapide, peu de douleurs et une cicatrice minimale. Le chirurgien réalise alors plusieurs incisions dans l'abdomen du patient pour introduire les instruments nécessaires à l'ablation. Grâce à un robot, il est désormais possible de réaliser l'intervention par un orifice unique caché dans le nombril.

Les suites post-opératoires sont rares. Après l'ablation de la vésicule biliaire, le patient peut avoir des diarrhées transitoires. Cela est assez fréquent mais ce n'est pas obligatoire. L'ablation de la vésicule biliaire n'a aucune conséquence sur la digestion, sur l'absorption. Le patient vit très bien sans vésicule, la vésicule étant un organe de stockage. Le corps s'adapte à l'absence de vésicule sans aucun problème.

L'ablation de la vésicule biliaire peut avoir lieu en ambulatoire, c'est-à-dire en sortant le jour de l'intervention. Mais quand les patients vivent seuls, ils sont hospitalisés une nuit.

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24