1. / Grossesse - Enfant
  2. / Ado
  3. / Sexualité des ados

Ados : la toute première fois

Comment être sûr d'avoir bien mis son préservatif ? La première fois est-elle douloureuse ? Quels sont les risques d'attraper une maladie sexuellement transmissible ? Entre désir et sentiments, comment bien vivre les débuts de la sexualité ?

Rédigé le , mis à jour le

Ados : la toute première fois
Ados : la toute première fois
Sommaire

Puberté : un éveil à la sexualité

Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent les débuts de la sexualité.

En France, l'âge moyen des premiers rapports sexuels est de 17 ans. Certains commencent beaucoup plus tôt et d'autres plus tard... Mais bien avant commencent les questions et inquiétudes, la découverte de son corps et du corps de l'autre, l'angoisse de la grossesse et le choix d'une contraception, la question du risque des infections sexuellement transmissibles.

Le déclenchement est la puberté : en général entre 11 et 13 ans chez la fille ; entre 13 et 15 ans chez le garçon. Sur le plan biologique, l'activité sexuelle des adolescents résulte d'un mécanisme purement physiologique et donc naturel, qui fait suite au réveil hormonal initié par l'hypothalamus (une zone située au centre du cerveau).

Chaque adolescent réagit différemment selon sa transformation, d'où parfois des difficultés psychologiques et de nombreuses questions concrètes sur la contraception et les relations avec l'autre.

Premières amours et premier rapport sexuel

Des personnes parlent de leur première fois.

Comment fait-on l'amour ? Faire l'amour peut-il faire mal ? Vais-je être à la hauteur ? Comment choisir le "bon partenaire" et le "bon moment" ?... Ces questions, nous nous les sommes tous posés. Car la première relation sexuelle suscite toujours de multiples appréhensions, questionnements, doutes...

Les premières fois sont toujours particulières. Ce sont aussi les premiers désaccords entre filles et garçons et les premières amours. Chaque première fois est unique...

Le préservatif en démonstration

Dans l'obscurité, comment savoir si on a mis correctement un préservatif ?

La première relation sexuelle suscite de multiples inquiétudes chez les adolescents. À Paris, il existe un espace pour parler de ses appréhensions mais aussi des questions de contraception et de prévention. Cela s'appelle le Cyber-CRIPS. Les jeunes peuvent se rendre anonymement et gratuitement du mardi au samedi de 13h à 19h.

S'il n'existe malheureusement qu'un Cyber-CRIPS en France, qui se trouve à Paris, le CRIPS (Centre régional d'information et de prévention du sida) organise des actions dans plusieurs régions en France.

On ne le répète jamais assez : il faut se protéger. Dans ce domaine, le préservatif a fait ses preuves à condition de savoir le mettre en place.

Hélène, chargée de prévention santé au Cyber-CRIPS, profite des questions des jeunes visiteurs pour rappeler quelques éléments décisifs...

Sexualité : les radios donnent la parole aux ados

Les radios donnent la parole aux ados qui peuvent évoquer librement leur sexualité.

On connaît les émissions de radio qui, souvent tard dans la nuit, ouvrent leurs micros aux confidences des auditeurs. L'émission Lovin'fun, culte dans les années 90, vient de reprendre du service permettant aux adolescents et jeunes adultes d'être écoutés et de poser leurs questions de manière anonyme à un pédiatre.

Par le biais de la radio, les jeunes posent des questions qu'ils n'osent pas poser en face à face à leur médecin, notamment les garçons qui, contrairement aux filles, ne vont pas chez le gynéco...

Education sexuelle : parler sexo avec les ados

Les jeunes abordent diverses questions de sexualité.

Si l'âge du premier rapport sexuel - 17 ans et demi en moyenne - n'a pas évolué depuis des décennies, les mentalités et l'accès à la sexualité ont beaucoup évolué ces dernières années, notamment via Internet.

Pour informer et sensibiliser les jeunes, des sessions d'éducation à la vie affective et sexuelle sont organisées dans les collèges, lycées et centres de formation.

Pouvoir discuter sans tabou d'amour et de sexualité est l'objectif des ateliers proposés par les centres régionaux d'information et de prévention du sida (CRIPS). Ces séances sont aussi l'occasion pour les jeunes de poser des questions plus intimes et d'affronter leurs peurs. "Les animations ont comme spécificité de proposer un cadre sécurisant pour aboutir à un moment donné à une prise de parole la plus sincère possible, la plus authentique et la plus constructive", explique Marion Weite Roux, animatrice de prévention en santé au CRIPS d'Île-de-France.

Au fil des discussions, l'animatrice encourage les jeunes à s'exprimer librement, tout en les amenant à réfléchir : "Il y a un cadre propice de confiance qui favorise l'échange, l'écoute, le non jugement. Nous ne sommes pas non plus dans l'injonction", souligne l'animatrice du CRIPS. En 2015, les équipes du CRIPS Île-de-France ont mis en place plus de 2.000 actions d'éducation à la vie affective et sexuelle auprès des jeunes.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24