1. / Bien-être - Psycho
  2. / Relaxation
  3. / Méditation

Méditer sur son lieu de travail pour lutter contre le stress

Zen sur son lieu de travail... Un rêve ? Non, une réalité avec la méditation ! A condition de la pratiquer régulièrement, elle apaise l'esprit, met à distance les évènements stressants et améliore la meilleure communication avec ses collaborateurs. Découverte de la méditation dans ce lieu pas si antinomique qu'on pourrait le penser.

Rédigé le , mis à jour le

Méditer sur son lieu de travail pour lutter contre le stress
Méditer sur son lieu de travail (Photo : © Jeanette Dietl - Fotolia.com)
Sommaire

Le lieu de travail, propice à la méditation ?

La méditation a déboulé dans le paysage français et avec elle, une atmosphère plus paisible et équilibrée. Parmi les nombreuses méthodes qui existent, la MBSR, le Mindfulness based stress reduction, est celle qui a le vent en poupe.

Méditer, une pratique ancestrale… La méditation n'a rien de nouveau, rappelle Holly, c'est une pratique ancestrales, orales, datant de plus de 6000 ans, qui sont des cadeaux pour l'humanité des premiers yogis. C'était pratiqué chez les Celtes, les Egyptiens, partout !

"Le Mindfulness se traduit par la pleine conscience, explique Holly, directrice d'un centre de méditation, MBSR France. Mais mindful en anglais signifie en réalité "faire attention" donc la mindfulness consisterait plutôt à porter son attention vers l'instant présent, à décider d'être conscient et présent dans tout ce que l'on vit, dans l'instant. "Moment après moment, sans jugement et avec bienveillance pour soi et pour les autres…", ajoute son mari, Edouard Payen, ancien banquier soumis à un stress important, qui a ensuite fondé  l'entreprise Arolla Partners dont le but est de développer la pleine conscience en entreprise. "C'est très simple mais la chose la plus difficile est d'essayer d'avoir cette discipline quotidienne de retourner dans l'instant et de pratiquer régulièrement".

A qui s'adresse-t-elle ?

A l'inverse des pays anglophones où elle est intégrée dans l'espace de travail, la pratique peine à trouver sa place en France, en dépit des nombreux articles à ce propos : elle est trop éloignée de nos cultures, où les dirigeants estiment que cela fait partie du champ privé et non du champ professionnel, a fortiori dans un contexte de crise économique.

Or il y aurait tout à gagner à la promouvoir, aussi bien du point de vue des employés que des employeurs. "On arrive à rendre les gens plus équilibrés, mieux dans leur travail, avec comme effet secondaire d'être plus efficients (ce qui n'est pas l'objectif essentiel !), constate Edouard Payen. Les gens communiquent plus entre eux, il y a plus de débats, plus de solutions appropriées et les études canadiennes montrent que les entreprises où les gens étaient le plus heureux étaient celles qui gagnaient le plus d'argent ! C'est une relation gagnant-gagnant au final". D'après lui, elle est adaptée aussi bien aux collaborateurs pour apprendre à mieux gérer le stress et améliorer les relations entre les collègues et avec les managers, qu'aux managers soumis à des stress importants ou lorsqu'ils n'arrivent pas à communiquer avec leurs salariés.

 

Comment méditer ?

Lorsque l'entreprise accepte d'organiser des séances de méditation, elles se font le plus souvent sur des demi-journées, idéalement plusieurs semaines de suite. "La séance s'articule alors autour de trois pratiques, détaille E. Payen, il y a la pleine conscience (avec des séries de méditation pour que son esprit se concentre sur l'instant présent), un partage d'expérience sur ce qui s'est passé pendant la méditation et enfin des pratiques corporelles à type de yoga pour développer la conscience de son corps". Car le but est de rééquilibrer le corps et l'esprit, apprendre à prendre du recul sur ce que l'on vit pour apporter des réponses plutôt que des réactions, et pour mieux vivre le stress chronique dans le cadre de l'entreprise. Le niveau des exercices est suffisamment simple pour être adapté à la forme de chacun.

Et s'il n'y a pas de séance organisée ?

"Si l'employeur n'est pas d'accord, on prend deux minutes quand il a le dos tourné, en respirant, en pratiquant la marche méditative ou en se concentrant sur son corps", conseille le Dr Richard Meyer, psychiatre et auteur de La pleine présence chez Guy Trédaniel éditeur.

La pratique la plus simple est la respiration : on inspire calmement, sans essayer de contrôler sa respiration, on se fixe sur l'endroit où l'on sent le mieux sa respiration (le ventre qui se gonfle, le nez par lequel passe l'air,…), puis on expire en prêtant la même attention. C'est ce que fait Stéphane, ingénieur : "je me pose, discrètement devant mon bureau, les yeux ouverts. Je me centre sur ma respiration quelques instants, ce qui est suffisant car je fais tous les matins une séance de 30 à 45 minutes". Il s'en sert également avant une prise de parole en public, ce qui le tétanisait et se déroule désormais comme il le souhaite.

Autre technique à mettre en pratique dans les couloirs, la marche méditative : on marche calmement en sentant à chaque pas le pied qui se pose sur le sol et se déroule. La concentration sur son corps est une autre possibilité, qui nécessite un peu d'entraînement (quelques séances avec un psychothérapeute, un sophrologue, un psychiatre,...). "En se concentrant sur le bras droit, puis le bras gauche, la jambe droite, la jambe gauche, enfin sur les quatre membres, on finit par saturer le cerveau, on n'a plus de place pour penser à ce qui nous préoccupe, explique le Dr Meyer. C'est la saturation du champ de la conscience qui met dans l'état méditatif".

La méditation pour se préparer à un rendez-vous stressant

Stressé par un rendez-vous avec son employeur ? "Il est intéressant d'y aller en marchant en pleine conscience, plutôt que de s'y rendre la peur au ventre", renchérit le psychiatre. On se concentre sur ses pieds, les sensations que l'on ressent à ce niveau et avant d'entrer dans le bureau, on respire par le ventre. Si on a quelques minutes de plus, on se concentre sur son corps, afin de ne pas être focalisé uniquement sur les évènements extérieurs, on se concentre aussi sur son corps. "Cela renvoie à une pratique orientale qui s'appelle vipassana : c'est tout simplement la concentration sur les différentes parties du corps, dont est extraite la sophrologie. Cette pratique a des milliers d'années en Orient", ajoute-t-il.

 

Les intérêts de la méditation au bureau

Dans son Manuel de Mindfulness, publié aux éditions Eyrolles, Laurence Bibas explique comment la pratique en entreprise diminuerait les effets du stress aussi bien sur la santé physique que psychologique. Elle aiderait aussi à mieux réguler ses pensées, ses émotions et ses comportements et elle augmenterait les performances. Ceux qui la pratiquent résisteraient mieux au stress et vivraient mieux les conflits et les insatisfactions, en les considérant comme des sources d'apprentissage et non de résignation.

Et la validation scientifique dans tout ça ?

"Le MBSR, ça fonctionne, mais pas mieux que les psychothérapies et certaines méthodes de relaxation. Sur la dépression, cela fonctionne aussi mais à partir de la deuxième rechute de dépression, affirme le Dr Meyer. Les études sont réalisées sur trop peu de personnes. Et le principal problème, c'est que les gens abandonnent rapidement au bout de quelques mois quand ça va mieux..."

Améliorer sa concentration

"Dans la sphère professionnelle, on fait du zapping, on a du mal à se concentrer plus de 20 minutes sur un même sujet. Nous sommes dans le "multi-tasking" (on fait plusieurs choses à la fois), mais plus on fait de choses en même temps, moins on les fait bien !". Ce que confirme le Dr Meyer. "Les neurosciences nous ont appris que l'on ne peut faire qu'une seule chose à la fois correctement, sinon le cerveau passe d'une chose à l'autre rapidement (du téléphone à Internet par exemple) en n'étant concentré que sur une seule chose à la fois. Donc on n'est pas entièrement dans une tâche, on ne la fait pas correctement".

Avec la méditation, on apprend à se concentrer sur l'instant présent et donc à se dédier à 100% à ce que l'on fait, à l'instant où on le fait. Et pour Edouard Payen, "si on vit mieux l'instant présent, en se concentrant pleinement sur ce que l'on fait au moment où on le fait, on améliore la qualité de ce que l'on vit, la relation avec soi-même en étant plus équilibré et ensuite la relation avec les collaborateurs et les managers car on est moins dans un mode réactif et davantage dans un mode de réponse appropriée."

Prendre conscience de son stress pour le diminuer

Prendre conscience de son stress avant de le diminuer... une lapalissade ? Elle est pourtant est  bien réelle : dans le burn out, les patients prennent conscience de leur malaise bien trop tard, une fois que le stress a fait des dégâts considérables. Se mettre à l'écoute de son corps et de son esprit, s'écouter, est donc la base. Ainsi, "il existe des pratiques à mettre en place, avant une réunion, un appel téléphonique important, une prise de parole en public, détaille Edouard Payen. On apprend à se recentrer sur l'instant présent, faire le vide en se concentrant autre chose que sur son stress".

"De plus en plus, les salariés ne veulent pas seulement gagner leur vie, ils veulent aussi s'épanouir dans leur travail ", reprend le Dr Meyer. Leur employeur laisse du temps à la cigarette ou au café, beaucoup plus rarement à la méditation. Or elle aide bien davantage à l'épanouissement personnel, bien plus que la cigarette et le café !

Stéphane confirme que la méditation lui a beaucoup apporté : concentration, gestion des émotions mais aussi efficacité et bien-être personnel. "La pratique a réduit mon stress, en permettant de revenir à l'instant présente et de quitter les ruminations sans fin, analyse-t-il. Elle m'aide aussi à me vouloir du bien, à ouvrir les yeux sur ce qui me fait mal, à l'accepter et à le supprimer de ma vie".

Alors à quand un espace de méditation, à côté de la cafétéria ?

En savoir plus sur les méthodes de relaxation

Sur Allodocteurs.fr :

 

Ailleurs sur le web :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24