Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 21 décembre 2014 à 13h45
Mon compte

  >     >  Tchat : les infections à l'hôpital

Tchat : les infections à l'hôpital

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 7 décembre 2011

Ch@t du 7 décembre 2011 :
Les réponses du Dr Michel Denis, infectiologue et Mary-Carmen Aubry-Roces, cadre supérieur infirmier hygiéniste.


Sommaire

 

Les réponses du Dr Michel Denis, infectiologue


L'utilisation des antibiotiques est croissante, comme les échanges internationaux, et les procédures de soins à risque.

  • Mon neveu a eu une infection nosocomiale de le boîte crânienne. Combien de temps a-t-il pour se retourner contre l'hôpital ?

Il peut contacter par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux. Le délai peut atteindre trente ans.

  • Opérée en 1978 d'un glaucome congénital (XV-XX à Paris), je viens de découvrir en demandant mon dossier médical pour tout autre chose que j'avais développé un staphylocoque doré dans les deux yeux, chose qui avait conduit à l'époque à décaler l'opération. Aujourd'hui à 33 ans y a t-il un risque pour moi lors d'une future hospitalisation ? Dois-je prendre des précautions spéciales ? Y a t-il une conséquence pour une grossesse ? Est-ce que je peux donner ce germe lors d'une naissance par voie basse ?

Non aucune conséquence actuelle ou sur votre grossesse.

  • J'ai contracté un staphylocoque doré après une exérèse de grain de beauté douteux, je suis sous antibiotiques depuis 15 jours, cette bactérie va t-elle être detruite et que faire pour l'avenir ?

Pour une infection superficielle, le pronostic est très bon. On peut être porteur "sain" d'un staphylocoque, doré ou non, sur la peau à l'état physiologique.

  • Dois-je faire une nouvelle analyse après une infection urinaire à staphylocoque doré ?

C'est plutôt rare à staphylocoque. En principe on contrôlera l'ECBU.

  • Je travaille dans l'industrie pharmaceutique, où nous produisons exclusivement pour les hôpitaux. Dans cette société, le maquillage est interdit, ainsi que les bijoux. La totalité du corps est couvert par une combinaison... Dans les hôpitaux, le personnel a les manches relevées, les cheveux qui dépassent, des perchoirs aux oreilles... Pourquoi toutes ces sources potentielles de contamination ne sont pas interdites ?

Je suis bien d'accord avec vous. Je me bats chaque jour dans mon hôpital pour le respect de ces obligations vestimentaires. Si les patients en faisaient la remarque, cela m'aiderait aussi.

  • Aux urgences, suite à une perfusion, j'ai attrapé staphylocoque aurus, on m'a laissé sortir 4 jours après avec la main suppurante et avec fièvre, pour y retourner moins de 24h après et y rester 10 jours. Aujourd'hui sous antibio et kiné avec beaucoup d'effets secondaires, que faire ?

Je suppose que vous avez antibiotiques et pansements. Avec un peu de patience, cela devrait renter dans l'ordre.

  • Est-ce que lors d'une gastroscopie on a des risques d'attraper un infection ou le HIV ?

Les endoscopes sont désinfectés entre chaque patient selon une procédure très stricte. Il n'y a jamais eu dans le monde une seule infection par le VIH transmise par endoscopie.

  • Quel sont les plans et/ou programmes mis en place par l'État pour lutter contre les infections nosocomiales en hôpital ?

Il existe un plan national pluriannuel. Chaque année, les hôpitaux fournissent des indicateurs qui sont affichés pour le public ou disponibles sur internet.

  • En formation aux premiers secours destinés aux grand public, il est dit de traiter les plaie simples par l'utilisation de savon et d'eau (pas d'antiseptiques). Que conseiller comme savon aux participants à ces formations ?

Tout savon peut faire l'affaire, un savon antiseptique que vous conseillera votre pharmacien si la plaie est très sale. Mais le flacon ne doit pas être conservé ouvert plus de quelques jours.

  • Quel est le produit le plus efficace (durée d'action) pour désinfecter la peau pour une prise de sang ?

Il existe de nombreux produits efficaces à base de chlorexidine ou des dérivés de l'iode. Voyez votre pharmacien.

  • Mon fils a été opéré du dos, on lui a refait le premier pansement en lui lavant les fesses en même temps... Je suis infirmière en Institut de formation en soins infirmiers. Comment faire ?

Sans doute réagir auprès du cadre infirmier ou en parler au médecin référent.

  • Mon père a eu une greffe de foie suite à une hémochromatose. En réa, un tableau avec le nom des patients était affiché. En face de trois noms, dont celui de mon père, un sigle attention. On me dit qu'ils ont connaissance d'une bactérie dans la salle d'opération mais qu'ils surveillent. Mon père est décédé quelques jours plus tard : rupture mycosique à 1mm d'une suture d'artère du foie. J'ai des soupçons sur une infection nosocomiale, que faire ?

Demander au médecin en charge de votre père plus de précisions. Si cela vous paraît insuffisant, contacter la CRCI de votre région sur le site internet de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM).

  • Combien de temps l'infection se déclare t-elle après une opération de prothèse totale du genou en avril 2011 et quels en sont les signes ?

Cela peut être jusqu'à un an après. Fièvre, douleurs, rougeur et chaleur locale ou écoulement.

  • Dans un service de réanimation post-greffe où de nombreux patients opérés sont porteurs du Pyocianique, peut-on empêcher la transmission lorsque l'on y reste longtemps ?

Tout est fait pour limiter la transmission, mais la durée de séjour est l'élément prépondérant du risque. La mesure essentielle est l'hygiène des mains.

  • Suite à détection d'un Guillain barré en 2005, on m'a mise en réanimation. Un staphylocoque doré a été détecté et on m'a mise en isolement. La rééducation n'a pu se faire qu'après une longue période. Puis-je avoir des séquelles (douleurs dans la jambe gauche ?)

Il peut s'agir d'une colonisation, portage sans symptôme, ou une infection.

  • J'ai été aux urgences à l'hôpital à cause d'une pneumopathie aigüe avec fièvre. Hospitalisée une huitaine de jours, on m'a trouvé par aspiration bronchique, du Citrobacter freundii, mais sans traitement. Est-ce une infection nosocomiale ? Quel traitement ?

Cela peut être un germe de colonisation du pharynx sans rôle pathogène. Si on ne vous a pas donné d'antibiotique pour ce germe, pas de problème.

  • Comment sait-on que le staphylocoque doré est éradiqué de la plaie, lorsque le médecin a peur d'ouvrir le pansement ?

Si un staphylocoque colonise une plaie, il restera jusqu'à guérison de celle-ci.

  • Je vais contacter la CRCI. Très peu de décès en greffe du foie. Le médecin nous a dit qu'on portait des bactéries en nous, mais les analyses n'étaient pas encore revenues... Le médecin a t-il obligation de nous informer s'il s'avère qu'ils ont vu une infection (même plusieurs jours après le décès) ?

Demandez à l'équipe soignante, ou au médiateur qui existe dans chaque hôpital en écrivant à la direction de celui-ci.

  • Après pose d'un clou centro-médullaire, enlevé au bout de 4 mois pour infection au staphylocoque aureus, peut-on remettre un nouveau clou ?

En principe il faut attendre. Il existe dans chaque département des centres de référence pour l'infection osseuse qui décident collectivement sur les dossiers de la conduite à tenir. Assurez-vous que votre chirurgien y a fait appel ou en est lui-même membre.

  • Pourquoi le poids élevé est-il un risque infectieux ?

A cause de l'altération de la barrière cutanée, de l'allongement de la durée opératoire. C'est un fait statistique.

  • On a détecté sur une de mes prémolaires soignée il y a un an pour une carie, une légère perte de densité osseuse dans la zone osseuse péri-apicale. Quel est le risque pour une pose de prothèse totale du genou ?

Le stomato saura s'il faut intervenir avant pose de la prothèse.

  • La densité des soins étant un facteur favorisant le non respect des protocoles d'hygiène, que fait aujourd'hui l'Assistance Publique pour lutter contre ce phénomène ?

Elle recherche 600 infirmières pour des postes budgétés mais vacants.

  • Attrapé une pseudomonas aeroginas lors d'un changement de sonde dans la vessie. L'urologue ne veut pas du tout intervenir sur mon infection urinaire que je traine depuis 6 mois et je vais refaire un changement de sonde prochainement. J'ai des appréhensions pour la suite.

Une sonde urinaire à demeure est forcément colonisée, notamment par pseudomonas. La solution revient à l'urologue pour ne plus être sondé.

Voyez sur le site du centre de coordination de lutte contre les infections nosocomiales (CCLIN) .

  • Opérée il y a 2 ans au niveau de la colonne vertébrale, j'ai déclaré cette année une épidurite + encéphalopathie avec germe staphylocoque doré. Ai-je un recours, comment procéder, est-ce une infection nosocomiale ?

Deux ans après, le lien est difficile à faire. Qu'en pense votre chirurgien, en cas de doute saisissez l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam)

  • Deux médiastinites survenues sur 2 nourrissons en moins d'une semaine dans un même service, est-ce normal ?

C'est une fréquence inhabituelle. Est-ce le même germe ? Cela peut aussi être une coïncidence.

  • Je viens de contracter un staphylocoque doré et j'ai rendez-vous chez le dentiste, quelles précautions prendre ?

Cela dépend du site de portage, du geste du dentiste et de la résistance éventuelle du germe.

  • J'ai subi une opération au genoux et attrapé un staphylocoque doré suite à la pose d'un extenseur pour maintenir les os en place... depuis j'ai un érysipèle récidivant j'aimerais savoir s'il y a un rapport entre les deux infections ?

L'érysipèle est une manifestation toxique d'une infection à streptocoque et non staphylocoque. Dans de très rares cas de récidives rapprochées multiples, une prophylaxie par antibiotique pourrait être utile.

  • Le nombre et l'importance des interventions chirurgicales réalisées a t-il une influence sur la fréquence des infections ? Les services de pointe de certains CHR n'étant pas mieux classés que certains petits hôpitaux, n'y aurait-il pas par conséquent intérêt à maintenir certains services dans les hôpitaux ruraux (pour des interventions simples) et réserver les autres à des cas plus pointus ?

Non, une activité élevée est garante de bonnes procédures. Mais effectivement, pas la suractivité et le manque d'effectifs.

  • Après une prothèse de hanche toujours de grosses douleurs. Constations d'une infection nosocomiale et deux opérations après, j'ai porté plainte contre la clinique. Les experts et le tribunal rétorquent que la constatation avait été faite 18 mois après l'opération, hors délai d'après les statistiques ...

L'expertise judiciaire doit exposer les motifs.

  • Que pensez-vous de l'utilisation de la vapeur pour la désinfection des chambres et des surfaces par rapport aux produits bactéricides ?

Toutes les solutions de désinfection sont bonnes, le problème c'est leur durée d'action qui est courte.

  • Après une ancienne ostéite du tibia à staphylocoque doré sans séquelles, y a t-il un risque à faire placer une prothèse totale du genou ?

Il existe un très faible sur risque.

  • Mon fils de 2 ans a contracté une médiastinite au cours d'une opération à cœur ouvert et a du être réopéré. Il a par la suite développé un faux anévrisme et a du être à nouveau réopéré à cœur ouvert. Il doit subir encore d'autres interventions du cœur, encourt-il des risques plus importants lors de ses prochaines opérations ?

Ce risque est pris en compte par l'équipe qui s'en occupe dans les indications opératoires.

  • J'ai subi une intervention chirurgicale en novembre en ambulatoire au genou droit pour ablation d'un clou et d'un lipome, la plaie au genou est très douloureuse chaude rouge et suinte. L'infirmière doit m'enlever les fils dans deux jours. Je n'ai pas de température mais ai-je un risque d'infection nosocomiale ?

Il faut revoir votre chirurgien. Le risque existe.

  • Mon meilleur ami est mort en réanimation dans un grand hôpital parisien, suite à une greffe. J'ai constaté que plus que les infirmières, ce sont les médecins réanimateurs qui n'utilisaient pas les solutions hydroalcooliques et ne respectaient pas toujours l'hygiène et le lavage des mains.

Difficile de faire la relation de cause à effet. Contactez la direction de l'hôpital en demandant le médiateur médical.

  • Opéré d'une prothèse de hanche le 4 novembre, merci de me dire jusqu'à quand je suis susceptible d'avoir une infection où je ne risque plus rien ?

Dans 99% des cas, il n'y aura pas de problème. Chaque jour passé éloigne le risque de survenue d'une infection.

  • Une infirmière qui vient à domicile pour effectuer des pansements ou des soins doit-elle se satisfaire d'une friction avec le fameux gel, sans lavage des mains avant ?

Oui si ses mains ne sont pas macroscopiquement souillées.

  • Je me suis fait opérer d'une hernie discale L5S1 il y 2 semaines. Après 6 jours, je suis retourné à l'hôpital où on m'a diagnostiqué une infection ! Mon sang a été contrôlé 3 fois en une semaine sans foyer infectieux. Suis-je sur le chemin de la guérison ? Mes douleurs s'atténuent, mais je n'ai pas compris ce qu'est réellement cette infection. Je vois mon neurochirurgien seulement dans 5 semaines ?

Tous les épanchements post-opératoires ne sont pas infectieux.

  • Mon beau-frère est décédé suite à une infection causée par l'oubli d'une compresse lors d'une opération de la thyroïde. L'hôpital refuse de nous transmettre le rapport médical que nous réclame l'assurance décès ! Comment aboutir dans cette requête administrative qui dure depuis avril 2011 ?

Contactez la présidence de la CRCI de votre région ou appelez l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM).


Les réponses de Mary-Carmen Aubry-Roces, cadre supérieur infirmier hygiéniste


  • Opérée en 1978 d'un glaucome congénital (XV-XX à Paris), je viens de découvrir en demandant mon dossier médical pour tout autre chose que j'avais développé un staphylocoque doré dans les deux yeux, chose qui avait conduit à l'époque à décaler l'opération. Aujourd'hui à 33 ans y a t-il un risque pour moi lors d'une future hospitalisation ? Dois-je prendre des précautions spéciales ? Y a-t-il une conséquence pour une grossesse ? Est-ce que je peux donner ce germe lors d'une naissance par voie basse ?

En cas d'hospitalisation nouvelle, il suffit que vous signaliez à l'équipe médicale que vous pouvez être porteuse d'un staphylocoque doré afin qu'elle fasse un dépistage et prenne les mesures nécessaires en cas de positivité et surtout s'il est résistant aux antibiotiques.

  • J'ai subi en 1989 une intervention de l'épaule infectée par staphylocoque. Il me faudrait une prothèse mais j'ai 41 ans et le chirurgien pense que le staphylocoque est toujours actif. Combien de temps vit un staphylocoque ?

Pour vérifier si vous avez toujours ce germe, il faut procéder à un dépistage par écouvillonnage nasal. C'est le seul moyen pour savoir si vous en êtes toujours porteur.

  • Je voudrais savoir quels sont les plans et/ou programmes les plus récents mis en place par l'État ?

En matière de lutte contre les infections nosocomiales, les établissements de santé sont tenus de suivre différents indicateurs tels que : infection du site opératoire, maîtrise de la dispensation des antibiotiques, la consommation des solutions hydro-alcooliques (hygiène de mains) et le taux de staphylocoques dorés résistants à la méticiline. Ils font partie d'un indicateur composite : ICALIN que chaque usager peut consulter sur le site du ministère de la santé.

Combien de temps doit t-on pratiquer les mesures de désinfection après la contamination du staphylocoque doré ? Les médecins évitent le contact avec le contaminé ? Il n'y a pas de limite dans le temps ?

Lors de chaque hospitalisation, il faut effectuer des contrôles pour voir s'il est toujours présent.

  • A domicile, pour s'occuper de petites plaies ou brûlures, le lavage des mains au savon de Marseille est-il suffisant ?

Absolument.

  • Pour ce qui est de la manipulation des robinets de perfusion, quels sont les protocoles en vigueur à l'Assitance Publique des hôpitaux de paris (Aphp)?

Il faut au minimum une compresse stérile imprégnée d'un antiseptique pour toute manipulation d'une ligne de perfusion.

  • Combien de fois peut-on se laver les mains avec la solution hydro-alcoolique ? Et par la suite est-on obligé de se laver les mains avec un savon antiseptique ?

La solution hydro-alcoolique remplace le lavage des mains traditionnel à l'exception des mains visuellement souillées. Toutes les 5 ou 6 utilisations, il est recommandé de recourir à un lavage classique eau et savon. La solution hydro alcoolique est plus efficace pour l'hygiène de mains que le savon antiseptique.

  • Je suis ambulancier privé et notre patron nous impose le port de la cravate. Quel est le risque de transmission de germes ?

Votre cravate n'est pas plus à risque que votre chemise, pantalon, ou blouse. L'hygiène des mains est le plus important en matière de transmission croisée.

Faire la demande auprès du directeur de l'établissement de santé.

  • Opérée en 1989, j'ai attrapé un staphylocoque doré dans l'épaule. Combien de temps vit le staphylocoque car il me faudrait une prothèse ?

Il n'y a malheureusement pas de limite dans le temps.

Professions médicales (docteur, chirurgien, Pharmacien, bactériologiste,...) professions paramédicales (infirmiers manip radio,...) représentant de l'administration (directeurs, médecin du travail) et représentant des usagers.

  • Est-il nécessaire d'utiliser les 4 ou 5 temps de désinfection de la peau lors d'une pose d'une voie veineuse périphérique (VVP) ?

Les recommandations stipulent 4 temps : détersion, rinçage, séchage, antisepsie. Toutefois dans la pratique courante si la peau est jugée propre, deux passages d'antiseptiques suffisent.

  • Est-il obligatoire de porter des gants stériles lors de la pose de VVP ?

Non pas en VVP mais en VVC oui. Portez des gants non stériles pour la prévention des AES (accidents d'exposant au sang) dans ce cadre là.

  • Est-ce normal de poser des protections souillées (selles et urines) dans le sac noir ? Qu'en pensez-vous ?

Oui sauf si le patient est porteur d'une bactérie multi résistante.

  • Destinés aux véhicules de transport sanitaire (ambulances, VSAV, SMUR,...), les plafonniers DPA (Désinfection Permanente de l'Air) permettent une désinfection et dépollution de l'air par photocatalyse (UV-A + catalyseur). Qu'en pensez-vous ?

L'utilisation de ce processus (efficace?) n'exonère de pratiquer le bio-nettoyage des surfaces (EFFICACE).


En savoir plus


Les infections contractées à l'hôpital plus connues sous le nom d'infections nosocomiales sont le terme donné aux infections contractées par les patients lors de leur séjour à l'hôpital. Elles peuvent être causées par des bactéries, des virus ou des mycoses. La médecine moderne a apporté des progrès inestimables, mais également certains risques.

Ces infections touchent chaque année entre 700 000 et un million de personnes en France. Survenant dans les établissements de soins, ces maladies suscitent autant d'inquiétudes que d'interrogations sur leurs origines, leurs conséquences, leurs évolutions. Sur les 800 000 contaminations annuelles, 20 à 30 % seraient évitables. Pour agir sur ce fléau de santé publique, la prévention constitue le principal élément de lutte.

Sur Bonjour-docteur

Actualité :

Dans le forum :

Dans les médias :

  • Le Lien
    B.P. 236
    91943 Courtaboeuf - Cedex
    Tél. : 01 69 07 26 26
    Email : contact@association-lien.org
    Association d'information et d'aide aux victimes d'infections nosocomiales, et d'accidents médicaux

Fil d'actualité :









Mots clés


Vos commentaires
matson
un staphy doré a été détecté au niveau de mes fosses nasales; j'ai été traité aux antibiotiques adéquates, suite à ça l'ORL m'a dit que mes fosses étaient propres et que l'on ne poursuivait pas. ma bru est infirmière, sa mère aussi , le père médecin anesthésiste en retraite préconisent mon isolement. 63 ans je suis grand père et je souhaiterai savoir quels sont les risques de contamination?.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@jpj37 : oui, c'est possible mais il doit s'agir d'une bactérie résistance à la pénicilline et c'est difficile de s'en débarrasser. Courage !
Citer
jpj37
Bonjour, De 1971 à 1980, j'ai subi une dizaine d'interventions ORL, hélas mon oreille droite à été infecté par un staphylocoque , il y a eu un évidement du conduit et j'ai une cophose avec des acouphènes. Ce qui me géne le plus, est que j'ai tenté deux pose de prothése BAHA qui se sont infecté toujours avec ce 'grrr' staphylocoque doré. Ma question: est-il possible de se débarrasser de cette bactérie? Une cure ORL me serait-elle profitable? Merci pour votre réponse. JPJ37
Citer
electra07
opere pour une catarate de l'oeil droit il i a 2 ans (vue de 6 sur 10)dans une clinique ,3jours apres entré au urgence de l'hopital public je voyais plus rien et mal de téte ,j'ai chopé un stretocoque a la clinique apres 3 semaines passer a l'hopital public sous la responsabilite du docteur qui m'a operer apres passage a la radio et sous l'insistance du personnel de l'hopital il se sont aperçu que j'avais la retine arrachée ,envoyer dans un chu ou j(ai subis 6 intervention j'ai perdu la vue de mon oeil droit (inferieur a 1 sur 20)j'ai saisi la CRCI ,et demande reparation ,mon dossier a ete accepté car invalidite superieur a 24% ,j'ai porte plainte contre la clinique pour maladie nosocomiale et contre le docteur pour m'avoir envoyer trop tard dans un CHU specialisé ,l'expert a reconnu la clinique responsable et le docteur (pour perte de chance )lors du passage devant la commission la clinique a ete condamné a reparer les préjudices subis ainsi que les frais de santé a prevoir ,il refuse
Citer
rolika
Dans quel Hôpital et par quel Chirurgien a été operée votre Invitée de l'emission 'allô Docteurs'? Merci d'avance pour votre reponse.
Citer
aurelia2208
Bonjour, opérée en 1978 d'un glaucome congénital (XV-XX à Paris), je viens de découvrir en demandant mon dossier médicale pour tout autre chose que j'avais développée un staphylocoque dorée dans les deux yeux, chose qui avait conduit à l'époque a décaler l'opération.
Aujourd'hui à 33 ans y a t'il un risque pour moi lors d'une future hospitalisation ?
Dois-je prendre des précautions spéciales?
Y' a t'il une conséquence pour une grossesse ?
Est ce que peu donner ce germe lors d'une naissance par voie basse ?
Merci
Citer
rené47
comment savoir si l'établissement choisi suit strictement les procédures en vigueur? lesquelles?
Citer
surcouf1
hospitalisé pour une intervention courte de 6 jours,je suis resté 6 semaines à l’hôpital.
j' ai travaillé pendant 30 ans à l’hôpital et à l’époque j'avais déjà fait des remarques concernant le minimum d’hygiène à appliquer dans les chambres des malades.
elles sont toujours, hélas, d'actualité.
nos chers médecins et internes se déplacent toujours la blouse ouverte, statut oblige!, en chemise manches longues, alors que la blouse est à manches courtes.
les cheveux longs des infirmières volent au vent, et que dire des bijoux plus qu'apparents!
le produit antiseptique que l'on utilise dès l'entée dans la chambre donnent bonne conscience aux personnels, mais ce n'est surtout pas la panacée.
un minimum 'hygiène élémentaire ferait surement baisser ce type de maladie.
cordialement.
Citer
anksa
J'avoue ne pas savoir comment gérer à titre personnel le sérieux problème des maladies nosocomiales. En attendant, ma sœur, atteinte de mucoviscidose, a été contaminée par un staphylocoque doré lors de l'implantation d'une chambre de perfusion. Finalement, son état s'est dégradé plus vite suite à cette contamination qu'à sa maladie propre. Résultat, son état s'est dégradé soudainement. Elle est décédée lors de sa dernière hospitalisation des suites du staphylo. Elle avait 30 ans. Elle savait pour me l'avoir dit, qu'elle n'en réchapperait pas. Le seul coupable était cette maladie nosocomiale.
Citer
martine34
ma maman 87ans est hospitalisée depuis 1mois suite à une chute sans gravité, mais elle a depuis un peu de température et aucun n'examen ni analyses diverses dévoilent la source.. qu'en pensez-vous ? Elle s'épuise à force de prises de sang, radios, scaner et autres ??? que faire ???
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).